LA PHOTO. Khartoum libère des prisonniers politiques

Par Falila Gbadamassi | Publié le 20/02/2018 à 16H32, mis à jour le 21/02/2018 à 14H20

Plusieurs dizaines de militants soudanais ont recouvré la liberté grâce à la pression des Etats-Unis. Ils avaient été arrêtés en janvier 2018 lors de manifestations contre la hausse des prix.

  • Quelques minutes avant leur libération
    Quelques minutes avant leur libération,

    le 18 février 2018, la journaliste et militante des droits de l'Homme Amal Habbani (à droite) et ses codétenus protestent à l'intérieur de la prison de Kobar, dans le nord de Kharthoum, la capitale soudanaise. Des dizaines de leaders politiques, notamment des cadres du parti de l'Oumma (parti d'opposition), et des membres de la société civile avaient été écroués en janvier à la suite des manifestations contre l'augmentation des prix des produits de base qui ont éclaté dans tout le pays. Leur libération est intervenue, selon l'AFP, sur «ordre du président Omar el-Béchir» et quelques jours après que l'ambassade américaine à Kharthoum a condamné leur détention. Depuis la levée de l'embargo économique, Khartoum tient à rester dans les bonnes grâces de Washington.  © REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah