LA PHOTO. Le football féminin fait ses premiers pas en Somalie

Par Dominique Cettour-Rose (avec AFP) | Publié le 24/03/2018 à 14H22

A Mogadiscio, le Golden Girls, premier club somalien de football féminin, enregistre quelque 60 joueuses. Ces footballeuses non professionnelles défient non seulement les conventions d'une société musulmane très conservatrice, mais surmontent aussi la peur des représailles d'islamistes shebabs opposés à toute forme de divertissement tel le football. A fortiori quand il est pratiqué par des femmes.

  • A Mogadiscio 5 mars 2018.
    A Mogadiscio, le 5 mars 2018.

    Des femmes sont arrivées très tôt dans le stade de Toyo, avant que la chaleur ne devienne accablante. Bien qu'elles portent des collants sous leur short pour cacher leurs jambes et un bonnet ou un voile pour dissimuler leurs cheveux, elles ne sont pas épargnées par les regards désapprobateurs des curieux. «Je viens les regarder s'entraîner, mais honnêtement, je ne serais pas content de voir ma sœur faire cela, ce n'est pas bon aux yeux de la société car elles semblent nues», lance un riverain. Pour un autre, il n'y a «rien de mal à ce que les femmes jouent au football». «Tant que leur corps n'est pas visible , dit-il, elles sont en conformité avec les règles d'habillement islamiques.» Porter un pantalon, short ou t-shirt en public est tabou en Somalie pour les femmes. Qu'importe, les Golden Girls envisagent de «progresser autant que les footballeuses professionnelles qui jouent à Barcelone». © MOHAMED ABDIWAHAB / AFP