LA PHOTO. Le grand pèlerinage de l'Eglise Shembe, secte mi-chrétienne mi-zouloue

Par Véronique le Jeune | Publié le 07/01/2018 à 11H12, mis à jour le 08/01/2018 à 13H35

Dans le sud-est de l'Afrique du Sud, chaque année en janvier, des centaines de milliers de pèlerins vêtus de blanc se rendent pieds nus sur ce qu'ils appellent la montagne sacrée de Nhlangakazi. L'endroit même où, en 1910, le prophète Isaiah Shembe a reçu l'ordre divin de «guérir l'Afrique». Depuis, la secte, mêlant l'Ancien testament aux racines zouloues, revendique 5 millions d'adeptes.

  • Sur route montagne sacrée femmes hommes marchent séparément.
    Sur la route de la montagne sacrée, femmes et hommes marchent séparément.

    Les membres de la secte Shembe, aussi appelée Eglise baptiste de Nazareth, sont soumis à un mode de vie strict: pas de tabac, pas de relations sexuelles avant le mariage. Il semble que beaucoup de familles des townships y envoient leurs filles adolescentes afin de les protéger du viol. Le rôle social de la secte se superpose en quelque sorte à sa fonction religieuse. Pour rappeler la présence de Dieu, le temple de l'Eglise Shembe est entouré de pierres blanches. © Rogan WARD / REUTERS