LA PHOTO. Les écolières libérées par Boko Haram retrouvent leurs parents

Par Géopolis (avec AFP) | Publié le 26/03/2018 à 11H56, mis à jour le 26/03/2018 à 13H48

Une centaine d'écolières enlevées le 19 février 2018 par le groupe islamiste Boko Haram à Dapchi, dans le nord-est du Nigeria, et libérées le 21 mars, ont été ramenées le 25 mars à leurs familles.

  • Les écolières Dopchi
    Les écolières de Dopchi

    Vêtues de longs hijabs traditionnels, les 105 jeunes filles sont arrivées vers 14H30 locales (13H30 GMT) à bord de cinq bus escortés par l'armée à Dapchi, dans l'Etat de Yobe, où elles ont pu serrer leurs parents dans leurs bras, après avoir passé trois jours auprès des autorités à Abuja, la capitale fédérale. Le groupe était arrivé en avion dans la matinée à Maiduguri, capitale de l'Etat voisin du Borno, avant de prendre la route en direction de leur ville natale. Elles ont été aussitôt conduites à l'internat pour jeunes filles - le lieu de leur enlèvement - pour une cérémonie officielle en présence de plusieurs hauts responsables politiques nigérians, dont des sénateurs. © PHILIP OJISUA / AFP