LA PHOTO. Les Palestiniens multiplient les agressions armées en Israël

Par Véronique le Jeune (avec agences) | Publié le 09/03/2016 à 16H48, mis à jour le 09/03/2016 à 17H12

Le vice-président américain Joe Biden a critiqué à Jérusalem les dirigeants palestiniens pour leur refus de condamner les nombreuses (au moins six) violences anti-israéliennes qui accompagnent sa visite depuis son arrivée, le 8 mars 2016. A Tel Aviv, M. Biden se trouvait à un quart d'heure à pied d'une agression mortelle. «Ne doutez jamais du soutien des Etats-Unis d'Amérique à Israël» a-t-il dit.

  • A Jérusalem deux juifs orthodoxes sur lieux l'attaque 9 mars 2016.
    A Jérusalem, deux juifs orthodoxes sur les lieux de l'attaque du 9 mars 2016.

    Près de la porte de Damas, à l'entrée de la Vieille ville, deux Palestiniens, à bord d'un véhicule, ont ouvert le feu sur des voitures à Jérusalem, blessant un homme de 50 ans, avant d'être abattus par la police, selon les services de sécurité israéliens. Peu de temps après cet incident, des soldats israéliens ont abattu en Cisjordanie un Palestinien qui tentait de les poignarder, a annoncé l'armée. Ces attaques interviennent après la mort, le 8 mars, d'un touriste américain de 29 ans, poignardé par un Palestinien qui a blessé 11 autres personnes le long de la promenade du front de mer de Jaffa à Tel Aviv, près d'une plage très prisée des vacanciers. Israël, Jérusalem et les territoires palestiniens sont en proie à des violences qui ont coûté la vie à 187 Palestiniens, 28 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l'AFP. La plupart des Palestiniens tués sont les auteurs ou auteurs présumés d'attaques. © AHMAD GHARABLI / AFP