LA PHOTO. Les Sénégalais s'attaquent à nettoyer et dépolluer la baie de Hann

Par Frédérique Harrus | Publié le 27/09/2018 à 14H58

A l'occasion de la Journée mondiale du nettoyage, les habitants de Dakar se sont mobilisés pour rendre sa propreté à une partie de la baie de Hann. Ce rivage de Dakar est passé en quelques années du titre envié d«une des plus belles baies du monde», à celui nettement moins glamour d«une des plus polluées». Les associations ont rassemblé des volontaires.

  • Brouettes pelles pinces huile coude ont été nécessaires
    Brouettes, pelles, pinces et huile de coude ont été nécessaires,

    pour venir à bout des déchets qui jonchaient une partie du rivage de la baie de Hann. Les photos des berges parsemées de cadavres d'animaux, de détritus, et maculées de quantité de produits chimiques ont témoigné de l'état désastreux du site. Bordée d'industries et d'habitations qui déversent sans discernement, ni précautions, leurs eaux usées industrielles ou domestiques, la baie est victime d'une pollution souvent fatale à la faune sauvage locale et néfaste pour l'homme. Les volontaires encadrés par des associations dédiées à la dépollution de la baie ont agi pour alerter et mobiliser. Macky Sall, le président du Sénégal, insiste pour que cette dépollution soit faite rapidement. Les Pays-Bas ont fait un don de 20 millions d'euros qui, couplé à une subvention de l'Agence française de Développement, a permis de boucler le budget nécessaire à la réalisation de ce chantier. La baie de Hann attend maintenant de retrouver sa splendeur d'antan. © SEYLLOU / AFP