LA PHOTO. Loin des yeux, le drame des réfugiés de RDC

Par Pierre Magnan | Publié le 30/04/2018 à 12H06, mis à jour le 30/04/2018 à 16H03

Martha, réfugiée avec son mari et ses cinq enfants pendant six mois, plante des graines dans un camp pour personnes déplacées le 21 mars 2018 à Kabutunga, en République démocratique du Congo. Kabutunga a été incendié lors d'une attaque, une partie de la population s'est réfugiée à une trentaine de kilomètres de là, d'autres sont restés dans un camp de fortune.

  • Martha réfugiée dans l'est RDC
    Martha, réfugiée dans l'est de la RDC

    Cette photo est tirée d’un magnifique reportage du photo journaliste John Wessels qui s’est intéressé aux drames des réfugiés dans l’est de la République Démocratique du Congo. Il raconte dans le «making of de l’AFP» ses émotions lors de cette enquête dans «un pays théatre de certains des conflits les plus meurtriers de l’époque récente, comme la deuxième guerre du Congo entre 1998-2003. Avec ses conséquences humanitaires, il a fait entre 2 et 5 millions de morts».  John Wessels donne le contexte de ses photos: «Ces temps-ci, le pays est de nouveau jeté dans une tourmente politique. Le deuxième mandat du président Joseph Kabila s’est légalement éteint il y a deux ans, mais l'élection présidentielle pour sa succession n'a toujours pas été organisée, officiellement pour des questions de sécurité et de logistique. Ses adversaires politiques l'accusent de tout faire pour se maintenir au pouvoir. Le scrutin est maintenant prévu pour décembre 2018. Sur cette toile de fond, les conflits inter-ethniques qui fermentaient depuis des années se sont mis à bouillir et de nouveaux apparaissent». Aujourd'hui, selon les différentes agences de l'ONU, les réfugiés des conflits oubliés de la RDC seraient environ 4 millions.    © JOHN WESSELS / AFP