LA PHOTO. Mohamed Salah, le nouveau «pharaon» d'Egypte

Par Dominique Cettour-Rose (avec AFP) | Publié le 02/05/2018 à 16H20, mis à jour le 02/05/2018 à 16H38

La notoriété planétaire de l'attaquant de Liverpool, Mohamed Salah, 25 ans, rejaillit sur l'Egypte où l'image de la star du ballon rond est omniprésente et fait l'unanimité. Au Caire, les plus hautes autorités, fières de ses derniers exploits footballistiques, voient dans ce prodige égyptien «un symbole du soft power» d'un pays dont la réputation s'est détériorée depuis la révolte de 2011.

  • Au Caire 30 avril 2018.
    Au Caire, le 30 avril 2018.

    Dans un café en plein air du centre-ville, un artiste égyptien, Ahmed Fathy, descend un petit escalier devant une immense fresque murale. Celle-ci représente le visage souriant du milieu de terrain égyptien de Liverpool Mohamed Salah qui empile les récompenses et est pressenti pour décrocher le prochain Ballon d'or, après Ronaldo et Messi. Issu d'une famille pauvre d'un village du delta du Nil, le parcours de Salah fait rêver de nombreux Egyptiens. Sacré en janvier, «meilleur joueur africain», il a été désigné meilleur joueur de la saison en première ligue en Angleterre, le 22 avril 2018. Au-delà de ses performances en club, il a grandement contribué à la première qualification de l'Egypte en coupe du monde depuis 28 ans. Et ce dribbleur hors pair aux pieds de velours pourrait faire se lever les foules lors du Mondial-2018 en Russie, qui débute le 14 juin 2018. Se tenant éloigné de la scène politique, il soutient néanmoins une campagne de l'ONU en Egypte contre les inégalités et les violences faites aux femmes. Il s'affiche également dans un clip contre la drogue, fléau qui touche les jeunes. © KHALED DESOUKI / AFP