LA PHOTO. Municipales en Côte d'Ivoire: le roi de Grand-Bassam vivement critiqué

Par Laurent Filippi | Publié le 04/11/2018 à 12H41

Depuis les résultats des élections municipales du 13 octobre, une bataille politique entre les deux principaux partis de Côte d'Ivoire s’est engagée. PDCI (opposition) et RHDP s'accusent mutuellement de fraude. La prise de position du roi des N’Zima, Sa Majesté Amon Tanoé de Grand-Bassam, en faveur du RHDP, lui vaut de vives critiques et a entraîné de violentes échauffourées.

  • Assis sur trône sculpté dans mâchoire baleine roi sa suite.
    Assis sur un trône sculpté dans une mâchoire de baleine, le roi et sa suite.

    Les chefs traditionnels de Grand-Bassam (100.000 habitants) se sont rendus au palais royal de la cité historique, à 30 km d'Abidjan, pour apporter «soutien et solidarité» au roi. Ce dernier est accusé par une partie de son peuple d’être sorti de son rôle traditionnellement apolitique. Il lui reproche surtout de soutenir Jean-Louis Moulot, le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), alors que les N'Zima sont majoritairement favorables au maire sortant Georges Ezaley, du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI). © Sia Kambou / AFP