LA PHOTO. Nigeria: mystère autour de la libération des écolières de Dapchi

Par Dominique Cettour-Rose (avec AFP) | Publié le 23/03/2018 à 16H11, mis à jour le 26/03/2018 à 10H50

La libération inattendue des 104 écolières kidnappées il y a plus d'un mois à Dapchi, dans le nord-est du Nigeria par Boko Haram, a fait la une des journaux le 22 mars 2018. Mais les interrogations demeurent sur ce que le groupe djihadiste a pu recevoir en échange, à un an de l'élection présidentielle. Le gouvernement a, quant à lui, démenti tout versement de rançon ou échange de prisonniers.

  • Dapchi 21 mars 2018.
    Dapchi, le 21 mars 2018.

    C'est dans cette localité que cette Nigériane a été ramenée par ses ravisseurs aux abords de l'école où 110 élèves avaient été enlevées, le 18 février 2018. Dès le lendemain, une rencontre avec le président Muhammadu Buhari était organisée à Abuja. Ce dernier avait déjà reçu 82 lycéennes de Chibok, libérées en échange de prisonniers en mai 2017. Leur enlèvement trois plus tôt avait provoqué une indignation internationale. Selon des experts, les rançons alors versées et les prisonniers libérés, en échange de la libération d'une centaine d'entre elles, ont pu motiver Boko Haram à récidiver à Dapchi. © STRINGER / AFP