LA PHOTO. Nigeria: sang et magie noire… le gang Badoo répand la mort

Par Laurent Filippi | Publié le 15/07/2017 à 12H31

Depuis plus d’un an, un gang ultraviolent nommé Badoo sème la terreur parmi la population d’Ikorodu, une ville de l'Etat de Lagos, au Nigeria. Vols, viols et meurtres déciment des familles entières. Le sang des victimes serait revendu à prix d’or à des sorciers et des personnalités haut placées pour être utilisé lors de rituels de magie noire. Dernières victimes, les fidèles d’une église.

  • L’Eglise en cristal Dieu en deuil après meurtre fidè.
    L’Eglise en cristal de Dieu en deuil après le meurtre de fidèles.

    Depuis le premier meurtre en juillet 2016 dans le quartier d’Ibeshe, une centaine de personnes dont des bébés ont été assassinées. La rumeur populaire prêterait des pouvoirs occultes aux meurtriers. Ils seraient capable d’hypnotiser leurs victimes ou encore de se rendent invisibles. Les corps sont vidés de leur sang. Comme le raconte sur «Jeune Afrique» Babatunde Ogunyemi, un chef traditionnel d’Ibeshe: «Selon la rumeur, Badoo vend le mouchoir imbibé de sang aux sorciers qui l’utilisent pour apporter puissance et prospérité à leurs clients (…). Chaque mouchoir coûte 1.385 euros.» Malgré l’arrestation de dizaines de suspects et l’intervention de l’armée, la colère monte chez les habitants qui se sentent abandonnés et n’osent plus dormir la nuit. Terrifiés, ils ont créé des milices. Mais ces vigiles improvisés n’hésitent pas à lyncher et brûler immédiatement toute personne suspectée d’être liée au gang. Des innocents ont été tués, affirme la police. © Pius Utomi Ekpei / AFP