LA PHOTO. RDC: la viande de brousse interdite pour cause d’épidémie d’Ebola

Par Laurent Filippi | Publié le 27/05/2018 à 13H18

Le 8 mai 2018, le virus Ebola est réapparu en République démocratique du Congo. Si le foyer infectieux a démarré dans la région de Bikoro, une zone rurale difficile d'accès au nord-ouest, il a vite gagné Mbandaka, une ville de 1,2 million d'habitants. La viande de brousse très appréciée par ses habitants est interdite à la consommation et les vendeurs s’inquiètent de ne plus faire plus recette.

  • Singes sur marché Mbandaka
    Singes sur le marché de Mbandaka

    Depuis la réapparition du virus Ebola, les viandes de brousse (crocodile, sanglier, tortue et singe) sont interdites à la vente et à la consommation. La grande majorité des clients fuient les étals où, pourtant, certaines vendeuses continuent de découper les carcasses d’animaux sans se protéger particulièrement. «De nombreuses personnes croient que l’épidémie actuelle est un mauvais sort jeté sur ceux qui ont mangé une viande volée en brousse», explique Julie Lobali, une infirmière de l’hôpital général de Mbandaka. Pourtant, selon Jean-Jacques Muyembe, directeur général de l’Institut national de Recherche biomédicale de Kinshasa, la viande boucanée ne transmet pas Ebola, ce virus «est trop sensible pour résister au boucanage ou à la cuisson». © REUTERS/Kenny Katombe