LA PHOTO. RDC: le plastique envahit le fleuve Congo et les rivières de Kinshasa

Par Dominique Cettour-Rose | Publié le 26/08/2017 à 12H13, mis à jour le 28/08/2017 à 10H24

Les dix millions d'habitants de Kinshasa, l'une des plus grandes mégalopoles d'Afrique, génèrent un volume de déchets d'environ 7 tonnes par jour. Les bennes à ordures du centre-ville débordent sur les trottoirs et les routes. Conséquence des fortes pluies: des milliers de bouteilles en plastique se retrouvent dans les rivières qui sillonnent la ville et convergent vers le fleuve Congo.

  • La rivière Makelele à Kinsshasa en République démocratique Congo.
    La rivière Makelele à Kinsshasa, en République démocratique du Congo.

    Le fleuve Congo, surnommé fleuve du plastique, sert de frontière naturelle entre la République démocratique du Congo et le Congo. Sur ce long cours d'eau long de 4.700 kilomètres flottent des milliers de bouteilles en plastiques charriées au moment des pluies diluviennes et emportées par le courant. La situtation s'est degradée depuis août 2015, depuis qu'un programme de gestion des déchets, élaboré par l'Union européenne, a été confié aux autorités locales. Dans une vidéo, tournée en avril 2017, l'ONG Congo Green Citizen tire la sonnette d'alarme pour sensibiliser l'opinion publique sur le tri, la collecte et le recyclage des déchets. Dans ce contexte, les touristes et les pêcheurs sont partis, mais les médecins de la région s'inquiètent des risques sanitaires pour eux-mêmes et pour la population. © JOHN WESSELS / AFP