LA PHOTO. RDC: sur l'île d'Idjwi, les enfants bahavus d'abord

Par Véronique le Jeune | Publié le 12/11/2017 à 13H31

Idjwi, au centre du lac Kivu, est la deuxième plus grande île lacustre d'Afrique. C'est là que jusque dans les années 80, les Bambutis, peuple pygmée autochtone considéré comme le plus ancien du continent, vivaient de chasse et de cueillette. Mais les Bahavus, de l'ethnie bantoue, sont arrivés. Des agriculteurs qui se sont multipliés et qui constituent aujourd'hui 95% de la population de l'île.

  • Sur rive jeune fille bahavue fait lessive en surveillant sa soeur.
    Sur la rive, une jeune fille bahavue fait une lessive en surveillant sa soeur.

    Les enfants bahavus sont choyés et envoyés à l'école. Les familles bambuties, de moins en moins nombreuses, n'ont pas, elles, les moyens de laisser aller les leurs en classe. Préservée des conflits qui ravagent l'est de la République démocratique du Congo, l'île d'Ijwi n'en est pas moins le théâtre de la disparition du mode de vie des Bambutis et de leur basculement dans la pauvreté. «Notre vie d'avant est finie, dit ce pêcheur à Reuters, mais nous ne méritons pas cette misère.» © Therese Di Campo / REUTERS