LA PHOTO. Somalie: nouvel attentat sanglant à Mogadiscio

Par Laurent Ribadeau Dumas | Publié le 28/03/2018 à 11H58

Au moins 14 personnes ont été tuées le 22 mars 2018 dans l’explosion d’une voiture piégée devant un hôtel populaire de la capitale somalienne Mogadiscio, selon le gouvernement et des témoins. L'attentat n'a pas été revendiqué, mais les islamistes shebabs, proches d'al-Qaïda en sont accusés. Le 25 mars, une attaque similaire a fait 4 morts, toujours à Mogadiscio.

  • Un enfant passe devant l’hôtel éventré.
    Un enfant passe devant l’hôtel éventré.

    En arrière-plan, à gauche, une autre personne s’active dans les décombres. Les attaques de ce genre sont très fréquentes dans la capitale somalienne. Si fréquentes qu’elles ne font plus, à chaque fois, que quelques lignes dans la presse internationale… Elles n’en sont pas moins meurtrières dans ce pays déchiré par une interminable guerre civile. Le 14 octobre 2017, un attentat au camion piégé dans le centre de la ville avait fait 512 morts, le plus sanglant de l’histoire de la Somalie. Depuis 2007, les shebabs («les jeunes» en arabe) tentent de renverser le fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les quelque 20.000 hommes de la force de l'Union africaine (Amisom). Chassés de Mogadiscio en août 2011, les djihadistes contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, jusque dans la capitale et contre des bases militaires, somaliennes ou étrangères.  © MOHAMED ABDIWAHAB / AFP