LA PHOTO. Soudan du Sud: crise alimentaire et malaria frappent les enfants

Par Dominique Cettour-Rose (avec AFP) | Publié le 18/06/2017 à 13H33

De maigres récoltes et une inflation galopante, conséquence directe de la guerre civile, ont plongé le million d'habitants de l'Etat du Bahr el-Ghazal, au nord du Soudan du Sud, dans une situation de pénurie alimentaire gravissime. A cette crise, qui affecte durement les enfants, s'en ajoute une autre: la malaria. Les cas les plus sérieux sont pris en charge par Médecins sans Frontières (MSF).

  • Aweil au Soudan Sud.
    Aweil, au Soudan du Sud.

    Dans cet hôpital géré par MSF, l'unité de 155 lits réservée aux enfants mal nourris affiche déjà complet. Ces derniers présentent souvent des complications: troubles respiratoires aigus, diarrhées et vomissements. Certains souffrent même d'anémie nécessitant une tranfusion sanguine. En 2016, l'ONG avait dû ouvrir 120 lits supplémentaires pour faire face à un pic très sévère de paludisme. Selon les humanitaires, les mois qui viennent s'annoncent très difficiles. Les prochaines récoltes sont attendues à partir de septembre, si et seulement si, la météo se montre favorable et la situation sécuritaire demeure stable. © Albert GONZALEZ FARRAN / AFP