LA PHOTO. Soudan du Sud: des militaires japonais sous les casques bleus

Par Véronique le Jeune | Publié le 22/11/2016 à 15H21, mis à jour le 22/11/2016 à 16H04

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a autorisé les troupes de son pays à participer aux missions de maintien de la paix sous l'égide de l'ONU. Ainsi, au Soudan du Sud, le contingent des «Forces d'autodéfense» nippones s'apprête à utiliser des armes pour la première fois et à mener des opérations «kaketsuke-keigo», où il faut «se précipiter dans des endroits éloignés pour protéger et sauver».

  • A Juba capitale Sud-Soudan soldats japonais femmes comprises sont armés.
    A Juba capitale du Sud-Soudan, les soldats japonais femmes comprises sont armés.

    Les casques bleus japonais sont chargés de défendre les camps de l'ONU en cas d'attaque menée par des insurgés. Ils peuvent désormais tirer des coups de semonce pour faire reculer un groupe armé ou des émeutiers. Ils ont aussi la possibilité de répondre à des tirs s’ils sont attaqués ou s'ils se sentent en danger de mort. Cette évolution est inédite depuis la Seconde guerre mondiale. © Bullen CHOL / Anadolu Agency