LA PHOTO. Tchad: prison à perpétuité pour Hissène Habré

Par Frédérique Harrus | Publié le 30/05/2016 à 15H52, mis à jour le 30/05/2016 à 15H54

Après 16 ans de procédure menée par des victimes et des associations de défense des droits de l'Homme et au terme de 9 mois de procès à Dakar (Sénégal), l'ancien président tchadien vient d'être condamné à la prison à perpétuité pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, crimes sexuels et actes de torture. Il comparaissait devant une juridiction spéciale africaine, à caractère international.

  • Dans son box d'accusé 30 mai 2016 à énoncé verdict.
    Dans son box d'accusé, le 30 mai 2016, à l'énoncé du verdict.

    Hissène Habré a levé le poing en entendant le président de la Chambre africaine extraordinaire (CAE) prononcer une peine de prison à perpétuité. Le magistrat burkinabè, Gberdao Gustave Kam, a précisé les faits condamnés : «Hissène Habré, la Chambre, vous déclare coupable (...) des crimes contre l'humanité,de viol, d'esclavage forcé, d'homicide volontaire, de pratique massive et systématique d'exécutions sommaires, d'enlèvement de personnes suivi de leur disparition, de tortures et d'actes inhumains.» Hissène Habré a pris le pouvoir au Tchad en 1982 qu'il a dirigé jusqu'en 1990 d'une main de fer. Il s'est rapidement mué en bourreau implacable. Les opposants - réels ou supposés - furent arrêtés par la police politique, torturés, souvent exécutés. Une commission d'enquête estimera à plus de 40.000 le nombre de personnes mortes en détention ou exécutées sous son régime, dont 4.000 identifiées nommément. © Carley Petesch/AP/SIPA