LA PHOTO. Togo: des cérémonies vaudoues pour purger le pays de la violence

Par Laurent Ribadeau Dumas | Publié le 10/07/2017 à 13H49, mis à jour le 10/07/2017 à 14H12

Des cérémonies vaudoues ont été menées au Togo dans le cadre d’une campagne organisée par le gouvernement pour purger le pays de son passé violent et promouvoir la réconciliation. En 2005, au moment de la présidentielle, le pays avait été secoué par une série de violences politiques qui avaient fait, selon les sources, entre 100 et 800 morts.

  • A Lomé centaine grands prêtres vaudous chefs traditionnels
    A Lomé, une centaine de grands prêtres vaudous et chefs traditionnels

    ont assisté aux rituels sur une place publique au bord de la lagune de Bè. Poitrine découverte, des prêtresses ont chanté et dansé avant d'asperger la foule d'eau bénite des couvents vaudous. «Ce sont les oracles qui nous ont indiqué la berge pour les cérémonies. Et nous savons tous ce qui s'est passé dans cette lagune à une époque donnée», explique Togbui Gnagblondjro III, président de la Confédération nationale des prêtres vaudous du Togo. Le 11 avril 1991, au lendemain d'une manifestation de l'opposition, 28 corps avaient été repêchés dans cette lagune de la capitale togolaise, dans une autre flambée de violence politique de l'histoire récente du pays. «Beaucoup de cérémonies ont eu lieu dans les couvents entre initiés vaudous. Le pays est désormais purifié», confie une adepte d'Hébiosso, le dieu du tonnerre. Le gouvernement togolais avait annoncé que des «cérémonies de purification» menées par les quatre grandes religions du pays (catholique, évangélique, musulmane et vaudoue) seraient organisées du 3 au 9 juillet. © AFP - YANICK FOLLY