Et pendant ce temps...

Politique,  Maroc,  Côte d'Ivoire,  Algérie,  Afrique

Sommet d'Abidjan: la poignée de main entre le Premier ministre algérien et Mohammed VI fait le buzz

Par Géopolis@GeopolisAfrique | Publié le 30/11/2017 à 15H15, mis à jour le 30/11/2017 à 15H15

Mohammed VI Ahmed Ouyahia au sommet d'Abidjan
Mohammed VI et Ahmed Ouyahia au sommet d'Abidjan  © Capture d'écran Youtube

La photo de la poignée de main entre le roi du Maroc Mohammed VI et le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, sous le regard amusé du président français Emmanuel Macron, enflamme la Toile. Pourquoi une photo, censée être anodine, crée-t-elle une polémique?


Les relations entre les deux pays sont tellement exécrables qu’une poignée de main entre le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia et le roi du Maroc Mohammed VI devient, pour les médias et internautes nord-africains, l’évènement majeur du sommet d’Abidjan. La séquence vidéo, qui ne dure que quelques secondes, a donné lieu à plusieurs interprétations. «Le premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a profité d’une pause à l’issue de la première séance des travaux du Sommet UA-UE, pour échanger avec le roi Mohammed VI une poignée de main sous l’œil bienveillant du président français, Emmanuel Macron. La photo n’a laissé personne indifférent», assure le pure-player 360.ma.

Vidéo mise en ligne 29 novembre 2017

Des médias marocains laissent entendre que c’est le Premier ministre algérien qui a fait le premier pas. Sur la vidéo, on voit effectivement Ahmed Ouyahia interrompre une discussion entre Emmanuel Macron et Mohammed VI pour saluer le roi. «(…) La tentation a été grande au sein des médias marocains proches du Makhzen d’interpréter l’initiative d’Ahmed Ouyahia comme une manière de s’excuser auprès du souverain marocain. Or, en l’absence d’un communiqué officiel de la part de l’Etat algérien, cette poignée de main dont on parle un peu trop ne peut être interprétée que par un geste d’amabilité. Au plan du protocole, il était d’ailleurs tout à fait normal que ce soit Ahmed Ouyahia, Premier ministre, qui aille saluer le roi du Maroc», se croit obligé de préciser Algérie patriotique.

Sur les réseaux sociaux, les interprétations de cette poignée de main (loin d’être anodine pour les internautes) se multiplient. 


(Dialogue entre deux frères)




Au site marocain 360, le Premier ministre algérien explique, ce jeudi 30 novembre 2017, qu’il n’y a pas lieu de polémiquer au sujet de sa poigné de main avec le roi. «Je lui ai transmis mes salutations, ainsi que celles de son excellence le président algérien. C'est tout à fait naturel entre voisins.»

Les polémiques entre le Maroc et l’Algérie sont fort nombreuses, avec des déclarations parfois violentes des autorités. Les frontières terrestres entre les deux pays sont fermées depuis 1994. Après un attentat à Marrakech, Rabat a imposé un visa aux Algériens. Réaction immédiate d’Alger: fermeture des frontières. Depuis, les ressortissants des deux pays peuvent se rendre visite sans visa… mais en avion seulement.