Vidéo

Afrique du Sud,  Afrique

La prévention anti-sida sauve des milliers d'enfants en Afrique du Sud

Par Jean Serjanian (avec agences)@GeopolisAfrique | Publié le 08/06/2012 à 15H46, mis à jour le 15/11/2012 à 16H02

Née d'une mère séropositive Katakane an est en bonne santé.
Née d'une mère séropositive, Katakane, un an, est en bonne santé. © AFP

En Afrique du Sud, un programme de soins contre le virus du sida, lancé en 2002, sauve 70.000 bébés chaque année. Un succès de taille dans un pays où plus de 5 millions de personnes sont infectées, soit 10 % de la population.

Dans le cadre du Programme de prévention de la transmission de la mère à l'enfant, chaque femme enceinte est systématiquement soumise à un test de dépistage. Celles qui sont séropositives sont aidées et se voient proposer un traitement adapté.

En fonction de la progression du virus dans l'organisme, la future maman reçoit des antirétroviraux pendant la grossesse et après la naissance, et parfois aussi une dose supplémentaire pendant l'accouchement.


AFP, le 30 mai 2012

Les médicaments réduisent la charge virale dans le corps, de sorte que l'enfant a moins de risque de contracter le virus par l'exposition à des fluides corporels pendant l'accouchement ou l'allaitement. Tout de suite après sa naissance, le nourrisson reçoit également quelques gouttes d'antirétroviral en sirop, un véritable coup de pouce pour combattre l'infection.

Un tiers des nouveau-nés sud-africains naissaient contaminés par le VIH de leur mère au début des années 2000. Le taux d'infection est désormais tombé sous les 4%, selon des chiffres publiés en 2011. Reste que le traitement ne marche pas à tous les coups.