Vidéo

Monde,  Culture

LA VIDEO. Cinéma: quid de la production mondiale?

Par Falila Gbadamassi@GeopolisAfrique | Publié le 06/06/2017 à 11H16, mis à jour le 07/06/2017 à 15H05

Première diffusion le 27/05/2017 (France Info)

La 70e édition du Festival de Cannes vient de s'achever. Les films projetés sur la Croisette reflètent la richesse de la production cinématographique mondiale. Revue de détail.


Berlin, Venise, Sundance, Toronto ou encore Cannes, les sélections des plus gros festivals de cinéma au monde, attestent du dynamisme de l’industrie cinématographique. Depuis dix ans, l’Inde, les Etats-Unis, la Chine, le Japon, la France, le Royaume-Uni ou encore la Corée du Sud dominent la production mondiale.

L'Asie, nouvelle terre de cinéma
Cependant, c’est dans les pays en développement que l’on produit désormais le plus de films, notamment en Asie. Le continent abrite 59,4% de la production mondiale.

L’Inde, d’abord, a presque doublé sa production en dix ans: plus de 1900 films produits en 2015. Et elle compte plus de spectateurs que les Etats-Unis, la Chine et le Japon réunis. La Chine est, elle aussi, de plus en plus dynamique, au point d’avoir raflé la troisième place à l’Empire du Soleil Levant en 2007. 

L’avenir du cinéma mondial se joue aussi en Afrique, à Nollywood, au Nigeria. En 2006, la production nigériane a même relégué Hollywood à la troisième place. Mais cette production n’est pas comptabilisée quand on parle de septième art, car elle est surtout produite en format vidéo.

Hollywood: roi du grand écran
En Inde, en Chine et au Nigeria, le public des productions reste national. Le cinéma américain plaît aussi à domicile. Il génère le plus de recettes au box office dans le monde, soit plus de 11 milliards en 2016. Mais le «made in Hollywood» s’exporte aussi mieux. 

Sauf peut-être chez les Chinois. Pour les professionnels du cinéma américain et du monde, la Chine est encore la Cité interdite du septième art. Toutes les stratégies sont bonnes pour pénétrer un marché qui est numéro deux en termes de salles de cinéma.

Notamment la coproduction. Un domaine dans lequel la France est championne. Elle détient le plus d’accords de coproductions au monde Une belle revanche pour le pays de l’exception culturelle qui peine à imposer le français sur les écrans de la planète.

Dans les salles obscures, Hollywood et l’anglais balaient tout. Il suffit de jeter un coup d’œil au top 20 des films qui ont fait le plus d’entrées dans le monde ces dernières années. Ils sont presque tous Américains, les fameux blockbusters! En 2016, le cinéma a permis de générer 38,6 milliards de dollars.