Vidéo

Politique,  Egypte

LA VIDEO. Le 26 juillet 1956, Nasser nationalise le canal de Suez...

Par Falila Gbadamassi@GeopolisAfrique | Publié le 26/07/2017 à 13H52, mis à jour le 26/07/2017 à 13H54

Le canal de Suez et la nationalisation par le Colonel Nasser Les Actualités Françaises, 1er août 1956). Source : INA

Cette décision, annoncée dans un grand éclat de rire, sera à l'origine d'une crise internationale majeure.


Pour financer le futur barrage d’Assouan, le président égyptien fait une annonce le 26 juillet 1956 qui marquera un tournant dans la vie politique et géopolitique du Moyen-Orient.

«Je vous le dis donc aujourd'hui, mes chers citoyens, qu'en construisant le Haut-Barrage (le barrage d'Assouan), nous construirons une forteresse d'honneur et de gloire (...). Nous ne donnerons pas l’occasion aux pays d'occupation de pouvoir exécuter leurs plans, et nous construirons avec nos propres bras, nous construirons une Egypte forte, et c'est pourquoi j'assigne aujourd'hui l'accord du gouvernement sur l'étatisation de la Compagnie du Canal (qui gère le canal de Suez)», déclare le général Gamal Abdel Nasser devant une foule venue célébrer le quatrième anniversaire de l'abdication du roi Farouk.

Le rire de Nasser
La déclaration du raïs est suivie d'un éclat de rire qui retentira longtemps dans les capitales européennes concernées. «M.Christian Pineau, dans un exposé devant l’Assemblée nationale, n’hésita pas à se livrer, à ce propos, à des exercices de psychanalyse politique, rapporte l'ancien ambassadeur de France Eric Rouleau dans Le Monde diplomatique. Il soutint qu’on ne pouvait désormais faire confiance à un homme "qui annonce une mesure juridique par un rire quasi hystérique", à un homme qui, "à en juger par les photographies parvenues à Paris, n’est maître ni de ses actes ni de ses nerfs!"»

Le canal de Suez n'était plus égyptien depuis 1875, année où l'Egypte avait vendu ses parts aux Britanniques. «Nous reprendrons tous nos droits, car tous ces fonds sont les nôtres, et ce canal est la propriété de l’Egypte. La Compagnie est une société anonyme égyptienne, et le canal a été creusé par 120.000 Egyptiens, qui ont trouvé la mort durant l'exécution des travaux», explique Nasser le 26 juillet 1956 à ses compatriotes qui accueillent avec liesse sa décision partout dans le pays.

Les Français et les Britanniques, eux, ne l'entenderont pas de cette oreille: la compagnie qui gère le canal était franco-britannique. La France et la Grande-Bretagne s'allieront donc à Israël pour défendre leurs intérêts économiques et géopolitiques.

Tel-Aviv déclarera la guerre à l’Egypte le 29 octobre 1956. C’est la crise de Suez. Le conflit s'achèvera quelques jours plus tard. Sous la pression de la communauté internationale, notamment des Russes et des Américains, Paris et Londres seront obligés de mettre un terme à leur intervention militaire le 6 novembre 1956.

Vidéo mise en ligne le 25 septembre 2013

Pour l'ancien diplomate français Eric Rouleau, «seule la Grande-Bretagne ne s’est pas remise du choc de Suez. Ses relations demeurent tendues avec l’Egypte et plusieurs autres pays arabes».