Clap

Société,  Economie,  Lesotho,  Afrique

Le Lesotho, premier pays africain à légaliser le cannabis thérapeutique

Par GéopolisAfrique@GeopolisAfrique | Publié le 26/09/2017 à 09H37, mis à jour le 28/09/2017 à 17H19

Le Lesotho est déjà grand producteur cannabis ... illicite
Le Lesotho est déjà un grand producteur de cannabis... illicite. © Ben LANGDON / Robert Harding Premium

Le petit royaume montagneux de 2,2 millions d'habitants, enclavé en Afrique du Sud, a pris la décision de voir dans le cannabis une source de revenu plutôt que de délinquance. Dans ce pays d'inégalités fortes où plus de la moitié de la population se débat sous le seuil de pauvreté, le cannabis est déjà largement cultivé et vendu sur les marchés voisins. Place maintenant à la version médicale.

 
C'est une entreprise sud-africaine qui vient de décrocher, auprès du ministère de la Santé du Lesotho, un permis pour la culture, le traitement, la recherche et l'exploitation du cannabis à usage médical et scientifique.

Le Lesotho, profitant de la confusion autour du cannabis thérapeutique en Afrique du Sud, a non seulement attiré une firme spécialisée mais est devenu du jour au lendemain la figure de proue de l’exploitation légale de l'«or vert» en Afrique.


Même s'il est difficile, à l'heure qu'il est, de mesurer les bénéfices que tireront les fermiers déjà cultivateurs de marijuana, une industrie lucrative va se développer autour du cannabis au Lesotho et devenir un exemple que nombre de pays africains pourront être sans doute tentés d'imiter.

Une expertise dans la culture en haute altitude
Le Malawi, la Zambie et le Zimbabwe, où le cannabis est aussi exploité illégalement pour subvenir aux besoins élémentaires des plus pauvres, pourraient être les plus prompts à emboîter le pas au Lesotho.

D'ores et déjà, le petit pays pionnier d'Afrique australe se considère très bien placé pour produire «de grands volumes de cannabis et de chanvre de grande qualité à des prix attractifs en raison de son expertise dans la culture en haute altitude». 

Quand les médicaments ne peuvent plus rien contre la douleur
Au Lesotho, l'entreprise choisie cultivera dans un premier temps du cannabis Sativa, une variété à forte teneur en cannabidiol (CBD), sans effet psychotrope.

C'est cette plante-là qui est utilisée pour soulager les douleurs des malades quand les médicaments classiques ne font plus d'effet dans les cas d'affections graves comme le cancer, le sida, la sclérose en plaques.

Le cannabis thérapeutique de plus en plus répandu dans le monde
Cet usage est d'ailleurs de plus en plus admis par les autorités de nombreux pays et de plus en plus souvent préconisé par le corps médical, même si le débat entre médecins concernant une possible addiction n'est pas clos.

Israël fait partie des Etats qui croient beaucoup dans les vertus de la marijuana à version médicinale, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Le cannabis thérapeutique est développé en Israël depuis plus de dix ans (vidéo ajoutée en mars 2016).

Une manne pour le continent ?
L'Afrique, avec l'une des productions de marijuana les plus importantes du monde, deviendra-t-elle riche grâce à cette nouvelle donne un peu inattendue?

En la matière, la référence se trouve aux Etats-Unis où le commerce légal du cannabis s'est élevé à 6,7 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros) en 2016, soit 30% de plus qu'en 2015.