Le point sur...

Société,  Australie,  Afrique du Sud,  Afrique

Le Musée de Robben Island bloque la mise aux enchères de la cellule de Mandela

Par Géopolis Afrique avec AFP@GeopolisAfrique | Publié le 06/07/2018 à 14H40, mis à jour le 06/07/2018 à 14H40

Cellule Nelson Mandela
Une bougie brûle dans l'ancienne cellule de Nelson Mandela lors d'une visite d'un groupe d'activistes, de chefs religieux et d'anciens prisonniers (invisibles) à Robben Island le 13 décembre 2013, au Cap, pour une nuit de commémoration.  © RODGER BOSCH/AFP

Connue pour sa méthode particulière de lever des fonds au profit de bonnes œuvres, la fondation australienne Vinnies CEO Sleepout avait mis aux enchères une nuit dans la cellule où le tombeur de l’apartheid en Afrique du Sud, Nelson Mandela, a passé dix-huit ans de sa vie. Les responsables du lieu classé patrimoine mondial par l’Unesco ont exclu catégoriquement d’en ouvrir les grilles.


Pour financer un programme d'aide aux détenus, rien de plus logique que de mettre aux enchères une nuit dans l'une des plus célèbres cellules du monde... celle qu'a occupé l'icône sud-africaine de la lutte contre l'apartheid Nelson Mandela.
 
Une des geôles les plus célèbres du monde
C'est le pari qu'avait lancé la Fondation australienne CEO Sleepout, qui s'est fait un nom en vendant aux plus offrants des PDG et milliardaires de la planète des nuits dans des endroits insolites pour financer des bonnes œuvres au profit des plus pauvres.
 
«Aucune enchère de ce type n'a jamais eu lieu en Afrique du Sud», avait expliqué la fondation sur son site internet.«Le plus offrant gagnera l'honneur de passer une nuit à l'intérieur de l'historique cellule numéro 7, où Mandela a passé dix-huit ans», indiquait fièrement CEO Sleepout.
 
Situé sur l'île de Robben Island, au large de la ville du Cap, ce carré de béton froid de 2,4 mètres sur 2,1 où a croupi le premier président noir de l'histoire de l'Afrique du Sud (1994-1999) est l'une des geôles les plus célèbres du monde. Classée au patrimoine mondial de l'Unesco, la prison devenue musée est visitée chaque année par plus de 300.000 personnes.
        
Créer un événement pour le jour du centième anniversaire de Mandela
Après avoir fait dormir en 2016 des patrons sous un pont de Johannesburg en faveur des sans-abris, la fondation a choisi cette année de créer l'événement autour du 100e anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, le 18 juillet 2018.
 
La nuit dans son fameux cachot – le 18 donc – a été mise à prix à 250.000 dollars et, selon CEO Sleepout, les enchères sur internet étaient vite montées à 300.000 dollars.
 
Le nom de l'heureux pensionnaire devait être annoncé à leur clôture le 16 juillet si la direction du musée de Robben Island n’avait bloqué l’opération dès le 5, excluant catégoriquement d’ouvrir les grilles du lieu, quel que soit le prix payé par le gagnant..
 
«Nous condamnons fermement cette vente aux enchères. Nous sommes particulièrement attristés que l'héritage de Nelson Mandela soit ainsi exploité», a déclaré à l'AFP un porte-parole du musée, Morongoa Ramaboa.
 
«En tant que site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, nous n'aurions même jamais envisagé de mettre aux enchères la cellule de Madiba (comme on surnommait Mandela). La préservation de notre patrimoine historique n'est pas négociable», a-t-il ajouté.
 
CEO Sleepout présente ses excuses et dénonce le double jeu du musée
La direction de CEO Sleepout a de son côté présenté dans un communiqué «ses sincères excuses à quiconque a pu être offensé». Mais elle a aussi accusé le musée de Robben Island de double jeu.
 
«CEO Sleepout discute de son initiative avec Robben Island depuis le début 2017», a affirmé la fondation, ajoutant que «la mise aux enchères de la cellule numéro 7 avait été acceptée» en mars dernier par la direction du musée.
 
«Les fonds levés par l'enchère devaient bénéficier directement aux détenus sud-africains et aider à leur réinsertion dans la société, a-t-elle regretté. Nelson Mandela était un parfait exemple de l'importance de l'éducation en prison.»
 
La fondation Nelson Mandela a indiqué à l'AFP être totalement étrangère à cette initiative.