Clap

Suède,  Europe

Le passeport suédois, un précieux sésame

Par Falila Gbadamassi@GeopolisAfrique | Publié le 28/04/2015 à 10H52, mis à jour le 28/04/2015 à 10H52

Un avion SAS
12 décembre 2012. Un Boeing 737 de la compagnie SAS, détenue à 50% par le Danemark, la Suède et la Norvège, sur la piste de l'aéroport Arlanda, à Stockholm (Suède).   © REUTERS/Johan Nilsson/Scanpix

Un passeport délivré par la Suède, et le monde vous appartient ! Un privilège qui prend des allures d'évidence pour un pays réputé accueillant.


Les citoyens suédois détiennent un passeport qui vaut de l’or tout en restant relativement abordable. Selon une étude publiée en avril 2015 par Go Euro, une firme spécialisée dans le voyage basée à Berlin, le passeport suédois est celui qui a le plus de valeur au monde : il permet de voyager dans 174 pays sans avoir de visa. De même, il faut seulement une heure de travail, sur la base d’un salaire minimum, pour pouvoir s'acquitter des frais liés à l’obtention du document en Suède, soit 37 euros (350 couronnes). Les Libériens, eux, sont ceux qui doivent travailler le plus pour s’offrir un passeport, à savoir 278 heures.

Les passeports finlandais, allemand, anglais et américain sont aussi intéressants que leur alter égo suédois. Cependant, ils sont plus onéreux. Sur la cinquantaine de nationalités passées au crible, le passeport le moins attractif est celui de l’Afghanistan. Les ressortissants de ce pays ne peuvent se rendre que dans 28 pays sans faire une demande de visa. En valeur absolue, le passeport qui coûte le plus cher est celui de la Turquie. Il faut débourser 216 euros contre 12 aux Emirats Arabes Unis, le tarif le moins cher.

Le top 10 meilleurs passeports au monde en 2015 selon Go Euro
Le top 10 des meilleurs passeports au monde, selon une étude réalisée en avril 2015 par Go Euro © Go Euro

Un passeport sans frontières
L'Index annuel des restrictions sur les visas, publié également en avril par Henley & Partners, groupe spécialisé dans le conseil en résidence et en citoyenneté, arrive aux mêmes conclusions sur une base plus large. La Finlande, la Suède, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Allemagne sont toujours dans le top 5 des meilleurs passeports. Les ressortissants de ces pays peuvent se rendre dans 174 des 219 destinations prises en compte par l’étude sans demander de visa. L’Afghanistan reste la lanterne rouge sur les 199 nationalités de l’enquête. 

La bonne réputation du passeport émis par la Suède fait de lui un objet très prisé sur le marché noir. En 2013, il en a été la meilleure vente. Il s’achèterait à plus de 8500 euros (80.000 couronnes). Selon The Local, 177.000 passeports suédois sont aux mains de malfaiteurs, impliqués notamment dans le trafic d’êtres humains. Un chiffre en deçà de la réalité.

Pour les Suédois, accueillir rime avec être bien accueilli
La souplesse du dispositif d'octroi d'un passeport suédois, qui peut être difficilement contrefait, n'est pas étranger au phénomène. En Suède, on peut faire et refaire autant de fois que l'on veut son passeport sans avoir à se justifier : 861 citoyens suédois l'auraient perdu trois fois ces deux dernières années. De même, entre 2012 et 2014, deux de leurs compatriotes ont déclaré avoir égaré 12 fois le précieux document. Le gouvernement a décidé d’ouvrir une enquête sur ces mauvais usages. 

Cette ouverture du monde aux Suédois fait écho à la politique d’accueil d’un pays dont le pape François a salué celui fait aux réfugiés. Depuis 2013, l'office des migrations offre une résidence permanente aux Syriens qui ont fui leur pays en guerre depuis plus de quatre ans. Le pays a répondu favorablement à 31.220 demandes d’asile sur 53.503 dossiers reçus en 2014. Ce dernier chiffre pourrait atteindre 90.000 en 2015.

Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et Stockholm plaident pour une meilleure répartition des demandes d’asile en Europe qui se sont concentrées, pour près de la moitié, sur l’Allemagne et la Suède. Les problèmes d’intégration sont l’une des raisons majeures de la montée de l’extrême-droite dans ce pays. En 2013, la Suède comptait 9 millions d’habitants dont 1,5 millions d’étrangers, soit 15,9% de sa population.