Le point sur...

Suisse,  Norvège,  Grèce,  Estonie,  Chypre,  Autriche,  Europe

Le service militaire : où en est l'Europe alors que les Suisses votent sur la conscription ?

Par Pierre Magnan@GeopolisAfrique | Publié le 19/09/2013 à 14H11, mis à jour le 19/09/2013 à 14H11

Suisse armee
Affiche prônant le rejet de l'inititiative pour la suppression du service militaire en Suisse. © DR

La Suisse vote sur la suppression de son service militaire le 22 septembre 2013. Un texte, soumis à référendum, propose en effet de mettre fin à ce qui est devenu une originalité en Europe : la conscription obligatoire. L’occasion d’une revue de détail sur le mode de recrutement des armées en Europe.

Pilier de la démocratie en Suisse, le service militaire y est une institution... en danger. Une initiative populaire (un référendum d'initiative populaire) demande en effet son abrogation, arguant de son coût et de l'inégalité qui règne entre ceux qui le font et ceux qui y échappent. 

Des arguments qui, dans un grand nombre de pays européens, ont déjà poussé à l'abandon de la conscription. «Dix-sept pays européens ont aboli ou suspendu leur système de conscription au 21e siècle. Le service militaire obligatoire pour tous reste la règle dans seulement six des 27 Etats membres de l’Union européenne et, sur l’ensemble du continent, presque deux tiers des 43 Etats possédant des forces armées ont opté pour un système d’armée professionnelle», selon une compilation suisse. Revue d'effectifs...

Les pays qui ont gardé la conscription 
Autriche :  comme en Suisse, c'est le peuple qui a décidé via un référendum. En janvier 2013, les Autrichiens ont décidé à 59,8% le maintien du service militaire.

Grèce : le service militaire n'a pas été mis en cause. Il est de neuf mois pour les hommes.

Norvège : le service militaire a été étendu aux femmes. Résultat en 2015, femmes et hommes seront à égalité et devront obligatoirement passer sous les drapeaux. «La Norvège va être le premier pays européen à appeler aussi des femmes sous les drapeaux en temps de paix», a déclaré Lars Gjemble, porte-parole du ministère de la Défense. 

Danemark : le service militaire est devenu de fait facultatif.

Finlande : ce pays fait en revanche partie des quelques pays européens neutres – comme la Suisse – à avoir maintenu l’obligation de servir et conservé le rôle traditionnel des forces armées.

Suisse : service obligatoire pour les hommes et
 volontaire pour les femmes. Ceux qui sont déclarés aptes au service accomplissent une école de recrues qui dure de 18 à 21 semaines. Ils sont ensuite convoqués chaque année à des cours de répétition d’une durée de trois semaines jusqu’à ce qu’ils aient effectués le nombre de jours de service requis ou qu’ils aient atteint l’âge de 34 ans. La durée totale du service militaire est de 260 jours. Certains peuvent être autorisés à effectuer leur service militaire d’un bloc. Dans ce cas, la durée du service est de 300 jours.

Deux autres états de l'UE ont toujours une conscription obligatoire : l'Estonie et Chypre.

Les pays qui l'ont abandonné
France : le service militaire institué pendant la Révolution a été supprimé par le président Chirac au profit d’une armée de métier, via une loi votée en 1997. La France a été un des premiers pays européens à supprimer la conscription en Europe. La suppression du service a été effective en 1999. Seule obligation pour les jeunes, effectuer une «journée défense et citoyenneté» (JDC), anciennement appelée «journée d'appel de préparation à la défense» (JAPD).

Allemagne : le service militaire n'est plus obligatoire depuis le 1er juillet 2011. L’engagement se fera désormais sur une base volontaire. La coation de droite qui a mis fin au service militaire de six mois a choisi de transformer la Bundeswehr en armée de métier, malgré l'opposition d'une grande partie de l'opinion (selon les sondages de l'époque) qui restait méfiante à l'idée d'une armée sans participation citoyenne.

Italie : suppression du service militaire en 2005 à la suite d'une loi votée à une écrasante majorité votée en 2004. Le ministre de la Défense avait expliqué que cette réforme répondait «à la fois aux intérêts des jeunes qui ne seront plus obligés de faire leur service, et à ceux des forces armées qui ont besoin de professionnels pour faire face aux missions à l’étranger».

Royaume-Uni : la conscription a été supprimée en 1960. Elle avait été instituée pendant la guerre de 1914-1918.