Et pendant ce temps...

Politique,  Afrique

Législatives françaises 2017: Emmanuel Macron fait carton plein en Afrique

Par Géopolis (avec AFP)@GeopolisAfrique | Publié le 19/06/2017 à 14H57

Législatives françaises en Afrique
Les Français établis hors de France plébiscitent Emmanuel Macron. © CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP

Le parti présidentiel La République En Marche (LREM) remporte la totalité des deux sièges en Afrique, dans la 9e et 10e circonscriptions des Français établis hors de France. Le taux de participation est dérisoire, 11,72% dans la première et 18,26% dans la seconde.


Le duel était entre deux macronistes. La 9e circonscription des Français établis hors de France est l'une des plus importantes des 11 circonscriptions législatives des Français établis hors de France. Créée en 2010, elle comprend 16 pays d'Afrique de l’Ouest et du Nord pour une population d’environ 150.000 Français inscrits sur les registres consulaires. La sénatrice centriste Leila Aichi et M'Jid El Guerrab, transfuge PS, se disputaient tous les deux l’étiquette LREM. Aucun d’eux n’a reçu officiellement l’investiture d’En Marche !
 
Devancé de deux points au premier tour, M'Jid El Guerrab, 34 ans, réussit à se faire élire au second avec près de 60% de voix. 
 

 
Diplômé de Sciences-po Aix-en-Provence, M'Jid El Guerrab a travaillé à la campagne présidentielle de Ségolène Royal en 2007, avant de devenir coordinateur de la communication du groupe socialiste du Sénat, présidé alors par Jean-Pierre Bel. Quand ce dernier est élu à la présidence du Sénat en 2011, il intègre son cabinet, puis rejoint en 2012 celui de Thierry Repentin, successivement ministre de la Formation professionnelle et des Affaires européennes. En 2013, il crée son cabinet de conseil en France et au Maroc.

 
En octobre 2015, alors conseiller euroméditerranée du premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, il annonce sa candidature aux législatives, mais le PS lui préfère le diplomate Didier Le Bret. En Marche! lui refuse également l'investiture, au profit de la sénatrice Leila Aïchi, une ancienne EELV passée au Modem, finalement désinvestie par le parti présidentiel à la suite d'une polémique liée à ses positions sur le Sahara Occidental.
 
Alain Marsaud balayé par la vague Macron
L’ancien magistrat n’a pas réussi à se faire réélire dans la dixième circonscription des Français de l’étranger, qui couvre 49 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, où sont installés près de 150.000 Français. Alain Marsaud a été battu sèchement (75,25%) par Amal Amélia Lakrafi (LREM) qui se définit comme «mère de famille et entrepreneur»


Agée de 39 ans, elle a notamment cofondé et préside une société basée à Paris spécialisée en cyber-sécurité et intelligence économique, dont elle va abandonner la direction pour être «députée à 200%». Elle avait auparavant dirigé une société spécialisée dans «le management de l'innovation et le financement de la recherche» et était engagée dans des associations, actives notamment en Afrique.
 
Commandant dans la «réserve citoyenne cyber-défense», elle a exprimé le souhait de travailler au sein de la Commission de défense à l'Assemblée.