Le point sur...

Israël,  Russie,  Royaume-Uni,  France,  Pakistan,  Inde,  Chine,  Etats-Unis

Les arsenaux nucléaires dans le monde

Par Jean Serjanian avec Afp @GeopolisFTV | Publié le 06/06/2013 à 18H17, mis à jour le 06/06/2013 à 18H17

Missile nucléaire SS-24
Un missile nucléaire SS-24. Extrait de son bunker sur une base militaire près de la ville ukrainienne de Pervomaisk, le 13 août 1998, il est placé dans un conteneur de transport pour être envoyé en Russie. © Reuters

Huit Etats se partagent environ 4.400 armes nucléaires opérationnelles, dont près de 2.000 maintenues en état d'alerte opérationnelle élevée. Mais en comptabilisant les armes et ogives nucléaires intactes prévues à être démantelées au titre des accords START de réduction et limitation de ces armes, le stock total atteint, en 2013, le chiffre ahurissant d'environ 17.265 armes nucléaires.

Des huit pays détenteurs de l'arme atomique, seuls la Chine, l'Inde et le Pakistan, accroissent leur arsenal nucléaire, indique l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) dans son rapport 2013 qui vient d’être publié.

La Chine compte à ce jour 250 têtes nucléaires contre 240 en 2012; le Pakistan 100 à 120 contre 90 à 110; et l'Inde entre 90 et 110 contre 80 à 100. Cette course aux armements est d'autant plus inquiétante que le Sipri juge «fragile» la paix en Asie, au vu des «tensions croissantes depuis 2008» entre l'Inde et le Pakistan, entre les deux Corées, ou encore entre la Chine et le Japon
 
Les cinq autres pays ─ Etat-Unis, Russie, Royaume-Uni, France et Israël ─ réduisent ou maintiennent leur arsenal nucléaire. La Russie (8.500 têtes aujourd'hui) et les Etats-Unis (7.700), signataires du traité de désarmement nucléaire START, le réduisent.

La France (300 têtes), le Royaume-Uni (225) et Israël (80) le gardent au même niveau.

                  Armements nucléaires dans le monde en 2013 

       Pays        Ogives    pérationnelles       Autres
       ogives
  Total 2013  Total 2012
Etats-Unis          2150          5550          7700          8000
Russie          1800          6700          8500        10000
Royaume-Uni            160              65            225            225
France            290              10            300            300
Chine             250            250            240
Inde        90-110       90-110        80-100
Pakistan      100-120     100-120       90-110
Israel               80              80              80
Corée du Nord               6-8 ?
 Total           4400         12865       17265       19000
Source : Sipri YEARBOOK 2013 

​Réduction, oui mais…

Le total de 19.000 ogives nucléaires comptabilisées par le Sipri dans le monde en 2012 a été réduit de 1.765 unités en un an. Une diminution due principalement à la Russie et aux Etats-Unis engagée aux termes du Traité pour la poursuite de la réduction et la limitation des stocks d'armes nucléaires stratégiques (New START, qui reconduit le traité START-1) ainsi que l'élimination des armes vieillissantes et obsolètes.

Mais pour le centre de recherches de Stockholm, la baisse quantitative de l'armement n'est pas pour autant synonyme de réduction de la menace nucléaire.

Le Sipri relève que les cinq grandes puissances ─ Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni et France  déploient de nouveaux systèmes de vecteurs d'armes nucléaires ou ont annoncé des programmes pour le faire et semblent déterminés à conserver indéfiniment leur arsenaux. De leur coté, la Chine, l'Inde et le Pakistan  accroîssent leurs stocks d'armes nucléaires parallèlement au développement des capacités de lancement de leurs missiles.

«Il y avait peu de choses pour nous insuffler l'espoir que les pays possédant l'arme nucléaire aient sincèrement la volonté d'abandonner leur arsenal. Les programmes de modernisation à long terme en cours dans ces Etats montrent que les armes nucléaires sont toujours une marque du statut international et de la puissance», affirme le coordinateur de la recherche sur le nucléaire au Sipri, Shannon Kile.


Présidentielle américaine

Recevez notre newsletter consacrée aux élections américaines 2016