Les casques bleus, ces soldats de la paix dans le monde

Par Géopolis FTV | Publié le 10/01/2016 à 11H18

La première mission (Onust) de maintien de la paix par le Conseil de sécurité des Nations unies est lancée en 1948. Son but est de faire observer la trêve de la guerre entre Israël et les pays arabes. Depuis cette date, les missions se sont multipliées avec une nette accélération depuis la fin de la Guerre froide.

70 missions ont eu lieu dont 16 sont en cours. Elles sont assurées par les Casques bleus. Ce ne sont pas des militaires de l'ONU mais des soldats mis à la disposition des Nations Unies par 122 pays membres.
 
Auparavant, il était interdit à ces soldats de se servir de leurs armes, mais le massacre de civils bosniaques par des militaires serbes de Bosnie, à Srebenica en 1995, a changé la donne. Ils peuvent dorénavant faire usage de la force, mais cela reste très rare et très contrôlé. Leurs missions sont multiples et leurs rôles de plus en plus complexes: ramener la paix dans un pays, protéger les droits de l’Homme, soutenir le processus politique, mener une assistance économique et humanitaire, ou un processus de désarmement…
 
Chaque année, un budget de 7 à 8 milliards de dollars est alloué au département des opérations de maintien de la paix. Les principaux pays contributeurs sont les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l'Italie. Les trois plus grands contingents de Casques bleus sont fournis par le sous-continent indien avec le Pakistan, le Bangladesh et l'Inde. Au total, près de 100.000 soldats sont déployés dans le monde. En 1988, le prix Nobel de la paix leur est décerné. 
 
Mais comme l’explique Jean-Marie Guehenno, président de l’International Crisis Group et chef des Casques bleus de 2000 à 2008, la Communauté internationale doute de l’efficacité de ces interventions. De plus, des scandales liés à des abus sexuels commis par ces soldats de la paix ont contribué à ternir leur image auprès du grand public.

  • 01 /16
    Finul - Force Intérimaire des Nations Unies au Liban

    A l'origine, la Finul a été établie en 1978 par le Conseil de sécurité pour confirmer le retrait des troupes israéliennes du sud du Liban, rétablir la paix et la sécurité internationales et aider le gouvernement libanais à rétablir son autorité effective dans la région. Le mandat de la mission a été ajusté deux fois en raison des développements intervenus en 1982 et en 2000. © REUTERS/Aziz Taher

    Finul - Force Intérimaire Nations Unies au Liban
  • 02 /16
    Fisnua - Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abiyé

    Le Conseil de sécurité, par sa résolution 1990 du 27 juin 2011, a réagi à la situation urgente dans la zone d’Abiyé, au Soudan, en créant la Fisnua. Le Conseil de sécurité était profondément préoccupé par la violence, l’escalade des tensions et les déplacements de populations. © REUTERS/Andreea Campeanu

    Fisnua - Force intérimaire sécurité Nations Unies pour Abiyé
  • 03 /16
    Fnuod - Force des Nations Unies chargée d'observer le dégagement

    En 1974, la Fnuod a été établie par la résolution 350 (1974) du Conseil de sécurité, à la suite de la conclusion d'un accord sur le dégagement des forces israéliennes et syriennes du Golan. © REUTERS/Baz Ratner

    Fnuod - Force Nations Unies chargée d'observer dégagement
  • 04 /16
    Minuad - Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour

    La Minuad a été créée le 31 juillet 2007 après l’adoption de la résolution 1769 du Conseil de sécurité. Le 31 juillet 2008, ce dernier a prorogé son mandat pour une période supplémentaire de 12 mois jusqu’au 31 juillet 2009, puis à nouveau le 6 août 2009 pour une période supplémentaire de 12 mois jusqu’au 31 juillet 2010. © AFP/Ashraf Shazly

    Minuad - Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour
  • 05 /16
    Minuk - Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo

    A l'origine, par sa résolution 1244 (1999) du 10 juin 1999, le Conseil de sécurité a autorisé le Secrétaire général à établir une présence internationale civile au Kosovo, la Minuk, afin d'y assurer une administration intérimaire dans le cadre de laquelle la population du Kosovo pourrait jouir d'une autonomie substantielle. © REUTERS/Ognen Teofilovski

    Minuk - Mission d'administration intérimaire Nations Unies au Kosovo
  • 06 /16
    Minul - Mission des Nations Unies au Libéria

    La Minul a été établie par la résolution 1509 du Conseil de sécurité, le 19 septembre 2003. © Kay Nietfeld/dpa

    Minul - Mission Nations Unies au Libéria
  • 07 /16
    Mission de l’ONU pour l'Organisation d'un Référendum au Sahara Occidental

    A la suite d’un accord auquel sont parvenus le gouvernement du Maroc et le Front Polisario, la Minurso a été établie et déployée en septembre 1991 afin de surveiller le cessez-le-feu et d’organiser un référendum qui permettrait aux habitants du Sahara Occidental, habilités à voter, de décider du statut futur de ce territoire. © AFP/PHOTO/ABDELHAK SENNA

    Mission l’ONU pour l'Organisation d'un Référendum au Sahara Occidental
  • 08 /16
    Mission multidimensionnelle intégrée de l’ONU pour la stabilisation au Mali

    La Minusma a été créée par la résolution 2100 du Conseil de sécurité du 25 avril 2013 pour appuyer le processus politique dans ce pays et effectuer un certain nombre de tâches d’ordre sécuritaire. © REUTERS/Adama Diarra

    Mission multidimensionnelle intégrée l’ONU pour stabilisation au Mali
  • 09 /16
    Mission multidimensionnelle intégrée de l’ONU pour la stabilisation en RCA

     Préoccupé par l'état d'insécurité, humanitaire, des droits de l'Homme et la crise politique en République centrafricaine, ainsi que ses répercussions au niveau régional, le Conseil de sécurité a autorisé, le 10 avril 2014, le déploiement d'une opération multidimensionnelle des Nations Unies, la Minusca, avec pour priorité la protection des civils.  © AFP

    Mission multidimensionnelle intégrée l’ONU pour stabilisation en RCA
  • 10 /16
    Minuss - Mission des Nations Unies au Soudan du Sud

    Le 9 juillet 2011, la République du Soudan du Sud est devenue le dernier-né des pays du monde. Cette naissance est le point culminant d’un processus de paix de 6 ans, qui a commencé avec la signature de l’Accord de paix global en 2005. En adoptant la résolution 1996, le 8 juillet 2011, le Conseil de sécurité a estimé que la situation au Soudan du Sud continuait de constituer une menace pour la paix internationale et la sécurité dans la région. Le Conseil de sécurité a institué la Minuss pour consolider la paix et la sécurité et contribuer à mettre en place les conditions nécessaires au développement. © REUTERS/James Akena

    Minuss - Mission Nations Unies au Soudan Sud
  • 11 /16
    Minustah - Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti

    La Minustah a été établie le 1er juin 2004 par la résolution 1542 du Conseil de sécurité. Cette Mission de l'ONU a succédé à une force multinationale intérimaire qui avait été autorisée par le Conseil de sécurité en février 2004 après le départ en exil du président Bertrand Aristide au lendemain d'un conflit armé qui s'est étendu à plusieurs villes du pays. © AFP PHOTO/HECTOR RETAMAL

    Minustah - Mission Nations Unies pour stabilisation en Haïti
  • 12 /16
    Monusco - Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC

    Au 1er juillet 2010, la Monusco a remplacé la Mission de l’organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (Monuc), en application de la résolution 1925 du Conseil de sécurité datée du 28 mai 2010. Ce changement reflète la nouvelle phase dans laquelle le pays est entré. © MICHAEL KAPPELER/dpa

    Monusco - Mission l’ONU pour stabilisation en RDC
  • 13 /16
    Onuci - Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire

    Ayant considéré que la situation en Côte d’Ivoire continuait de menacer la paix et la sécurité internationales de la région et agissant en vertu du chapitre VII de la Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité a, aux termes de sa résolution 1528, décidé de créer l’Onuci à compter du 4 avril 2004. © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

    Onuci - Opération Nations Unies en Côte d'Ivoire
  • 14 /16
    Onust - Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve

    Etabli en 1948, l’Onust est la première opération de maintien de la paix créée par les Nations Unies. Les observateurs militaires de l’Onust restent déployés au Moyen-Orient (Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Syrie et Territoires palestiniens occupés) pour surveiller les cessez-le-feu et les Conventions d'armistice général, circonscrire les incidents isolés et les empêcher de dégénérer en conflit généralisé, et aider les autres opérations de maintien de la paix déployées dans la région. © Forces armées canadiennes

    Onust - Organisme Nations Unies chargé surveillance trêve
  • 15 /16
    Unficyp - Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre

    L’Unficyp a été créée en 1964 afin de prévenir toute reprise des combats entre les communautés chypriote grecque et chypriote turque. Depuis les événements de 1974, les responsabilités de la mission ont été élargies. © AFP PHOTO / HO / UNFICYP

    Unficyp - Force Nations Unies chargée maintien paix à Chypre
  • 16 /16
    Unmogip - Groupe d'observateurs militaires de l’ONU dans l'Inde et le Pakistan

    Le premier groupe d’observateurs militaires des Nations Unies est arrivé dans la zone de la mission le 24 janvier 1949 pour surveiller le cessez-le-feu entre l’Inde et le Pakistan dans l'Etat de Jammu-et-Cachemire. Ces observateurs, placés sous le commandement du Conseiller militaire nommé par le Secrétaire général, ont formé le noyau de l’Unmogip. © REUTERS/Amiruddin Mughal

    Unmogip - Groupe d'observateurs militaires l’ONU dans l'Inde Pakistan