Les catastrophes climatiques du XXIe siècle

Par Laurent Filippi | Publié le 24/09/2013 à 11H33, mis à jour le 16/02/2015 à 15H32

La communauté internationale s'est fixé comme objectif de limiter le réchauffement planétaire à +2°par rapport à l'ère industrielle, via le tout premier accord universel, espéré en décembre 2015 à Paris. Faute de quoi, le monde, en filant vers +4 à +5°d'ici à l'an 2100, subira des dommages irréversibles. Les plus pauvres en seront les principales victimes. Mais le désordre a déjà commencé.

Depuis trente ans, le nombre de catastrophes naturelles dans le monde a été multiplié par cinq, conséquence directe du réchauffement planétaire, lui-même étant le résultat à 95% des activités humaines (déforestations, rejets de méthane, utilisation massive de combustibles fossiles).
 
Selon un rapport de l'Organisation météorologique mondiale, la première décennie du XXIe siècle a été la plus chaude jamais observée depuis la mise en place des systèmes modernes de relevés, vers 1850. La décennie 2001-2010 a aussi été marquée par de très fortes précipitations ; elle est au deuxième rang des plus arrosées depuis 1901.
 
Les habitants des côtes, avec la montée du niveau des mers, sont les plus menacés par ces phénomènes météorologiques. Les inondations inquiètent aussi près de 400 millions de citadins. Si les villes d’Asie sont les plus exposées au danger, Paris n’y échappe pas et arrive en 10e position sur la liste.
 
Retour en douze photos sur des catastrophes naturelles liées au climat depuis le début du XXIe siècle.

  • Une vague chaleur frappe l’Europe entre juin août 2003.
    01 /12
    Une vague de chaleur frappe l’Europe entre juin et août 2003.

    Cette canicule exceptionnelle par sa durée et son intensité rappelle celle de l'été 1947 et la sécheresse de 1976.   C’est l’été le plus chaud des 500 dernières années en Europe.   Le nombre de morts s’élève à 70.000, classant l’Italie et la France dans le peloton de tête avec 20.000 décès dans chaque pays, majoritairement des personnes âgées.   Les conséquences économiques entraînent une crise politique en France.   Pour le Giec, cet été-là pourrait devenir un été moyen dès la moitié du 21e siècle. © Reuters/ Jean Philippe Arles

  • L’ouragan Katrina s’abat en août 2005 sur sud Etats-Unis d’Amérique.
    02 /12
    L’ouragan Katrina s’abat en août 2005 sur le sud des Etats-Unis d’Amérique.

    Il est l’un des plus puissants de l'histoire des Etats-Unis et le plus meurtrier : 1836 morts.   Après son passage, la Louisiane et la Nouvelle-Orléans se retrouvent noyées sous les eaux.   Selon le Centre de recherche sur l'épidémiologie des désastres (CRED), plus de 370.000 personnes sont mortes en raison de conditions météorologiques et climatiques extrêmes entre 2001 et 2010. © REUTERS/Vincent Laforet/Pool TBA/JJ

  • ​Le cylone Sidr 500 km diamètre frappe Bangladesh 15 novembre 2007.
    03 /12
    ​Le cylone Sidr, 500 km de diamètre, frappe le Bangladesh, le 15 novembre 2007.

    4234 personnes sont tuées, des centaines de villages rasés et des millions de rescapés se retrouvent sans abris.   En 2007, l'Asie est le continent le plus touché par les catastrophes naturelles, principalement des inondations. 164 millions de personnes sont affectées, dont près de la moitié en Chine.   Les tempêtes et cyclones sont le deuxième phénomène le plus présent. © AFP PHOTO / Jewel SAMAD

  • ​Le cyclone Nargis touche Birmanie 2 mai 2008.
    04 /12
    ​Le cyclone Nargis touche la Birmanie le 2 mai 2008.

    Le cyclone Nargis touche la Birmanie le 2 mai 2008.   Il provoque la pire catastrophe naturelle de l'histoire du pays, avec 138.000 morts et huit millions de sinistrés. © REUTERS/Stringer

  • ​Une canicule s’abat sur l’Australie en janvier 2009.
    05 /12
    ​Une canicule s’abat sur l’Australie en janvier 2009.

    Ce sont près de 400 incendies de forêts qui se déclarent, causant la mort de 173 personnes.   «Je n'ai jamais vu des conditions climatiques aussi extrêmes que celles qui ont été observées samedi. C'est sans précédent», avait déclaré à l’époque Mark Adams, spécialiste des incendies à l'université de Sydney. © AFP PHOTO / Paul CROC

  • ​Des inondations en 2010 dévastent Pakistan faisant près 2000 morts.
    06 /12
    ​Des inondations en 2010 dévastent le Pakistan faisant près de 2000 morts.

    Un quart du territoire est touché et 20 millions de personnes, sinistrées. Les dégâts sont estimés à environ 43 milliards de dollars. Cette catastrophe économique est la pire depuis son indépendance en 1947 et renvoie le pays des années en arrière.   2010 est l’année la plus pluvieuse jamais enregistrée à l’échelle du globe et, d’après l’OMM, les inondations représentent le phénomène extrême le plus fréquemment observé entre 2001 et 2010. © REUTERS / Adrees Latif

  • ​La pire canicule depuis siècle sévit en Russie pendant l’été 2010.
    07 /12
    ​La pire canicule depuis un siècle sévit en Russie pendant l’été 2010.

    La température monte à 40° à Moscou.    D’énormes incendies de forêts éclatent et un brouillard épais recouvre la capitale au mois d’août. Le taux de mortalité double dans la ville.   La température mondiale a déjà augmenté de plus de 0,8°C depuis le début du XXe siècle et va continuer à augmenter d'ici la fin du siècle, de façon plus ou moins importante, selon la quantité d’émissions de gaz à effet de serre. © REUTERS/Alexander Natruskin

  • En 2011 corne l’Afrique subit redoutable sécheresse.
    08 /12
    En 2011, la corne de l’Afrique subit une redoutable sécheresse.

    Celle-ci entraîne des famines en Somalie, en Ethiopie et au Kenya, menaçant plus de dix millions d’habitants.   Selon la FAO, comme elles surviennent à grande échelle et durent dans le temps, les sécheresses touchent plus de personnes, font plus de victimes et provoquent plus de déplacements de populations que n’importe quelle autre catastrophe naturelle (cyclones, inondations et séismes réunis).   Alors que sous l'effet du changement climatique, elles devraient augmenter, peu de pays se sont dotés de politiques efficaces pour lutter contre ce fléau. © REUTERS / Jakob Dall / Croix-Rouge danoise

  • ​Plus 880 tornades ravagent sud Etats-Unis en avril 2011.
    09 /12
    ​Plus de 880 tornades ravagent le sud des Etats-Unis, en avril 2011.

    Elles sont les deuxièmes les plus meurtrières dans l'histoire des Etats-Unis avec 350 victimes.   Si les tornades sont en progression constantes depuis 1950, il n’est pas prouvé que le réchauffement climatique en soit la cause. Pour certains experts, cela résulte simplement d'un meilleur décompte. © REUTERS / Marvin Gentry

  • ​La tempête tropicale Nock-Ten frappe Thaïlande en septembre 2011.
    10 /12
    ​La tempête tropicale Nock-Ten frappe la Thaïlande en septembre 2011.

    55 personnes périssent. Les inondations dans le nord du pays sont les plus graves de son histoire.   Le montant des dégâts s’élève à 43 milliards de dollars, et en fait l’une des catastrophes naturelles les plus coûteuses au monde. © REUTERS / Sukree Sukplang

  • ​L’ouragan Sandy dévaste côte est Etats-Unis 29 octobre 2012.
    11 /12
    ​L’ouragan Sandy dévaste la côte est des Etats-Unis, le 29 octobre 2012.

    S’il est beaucoup moins meurtrier que l'ouragan Katrina qui avait frappé le sud des Etats-Unis en août 2005, ce cyclone tropical a engendré de très nombreux dégâts matériels.    Rien que dans l’état de New York, plus de 305.000 habitations ont été endommagées ou détruites et 265.300 entreprises affectées. Le métro new-yorkais a été inondé. La facture a dépassé les 80 milliards de dollars. © REUTERS/Shannon Stapleton

  • La glace mer en Arctique atteint son record fonte en septembre 2012.
    12 /12
    La glace de la mer en Arctique atteint son record de fonte en septembre 2012.

    La surface glacée passe pour la première fois sous les 4 millions de km².   La banquise a perdu environ la moitié de son volume en une trentaine d'années. Les climatologues estiment que les glaces auront totalement disparu d'ici 2050.   De plus, le niveau des mers ne cessent d’augmenter suite à la fonte des grands glaciers. © REUTERS / Michael Studinger / NASA / Handout

Présidentielle américaine

Recevez notre newsletter consacrée aux élections américaines 2016