Le point sur...

Mexique,  Etats-Unis,  Amérique

Les Mexicains sont plus nombreux à quitter les Etats-Unis qu’à s’y rendre

Par Jacques Deveaux@GeopolisFTV | Publié le 02/12/2015 à 16H29

La «Border Fence» entre Etats-Unis Mexique
La «Border Fence» entre les Etats-Unis et le Mexique. © AFP

Une analyse du Pew Research Center, un think tank américain, montre que le solde migratoire mexicain vers les Etats-Unis est négatif depuis la crise de 2009. De même, le flux migratoire est le plus faible depuis les années 90.


Entre 2009 et 2014, 870.000 Mexicains sont entrés aux Etats-Unis. Mais dans le même temps, un million retournait au Mexique.
 
Mais le Mexique reste le pays d’origine de la majorité de la population américaine née à l’étranger. Le Mexique fournit aussi le plus grand bataillon de migrants clandestins. Mais ce dernier flux a sensiblement chuté. Le nombre d’arrestations à la frontière n’a jamais été aussi bas depuis 1971, 230.000 migrants ont été refoulés.
 
Il faut dire que les infrastructures ont été développées pour empêcher le passage, notamment une clôture en trois sections. Elle atteint 1120 km de long, soit le tiers de la frontière, de la Californie au Texas. Pas moins de 18.000 hommes sont chargés de la surveiller, notamment depuis les quelque 1800 miradors installés.
 
L’autre raison de la baisse des migrants mexicains est d’ordre économique. La récession de 2007 à 2009, et la lente reprise de l’économie américaine, a rendu le pays nettement moins attractif.
«Beaucoup de Mexicains passent des périodes prolongées sans trouver de travail ou avec un emploi irrégulier, d'autres ont perdu la maison où ils avaient investi toutes leurs économies pendant des années», explique à l'AFP Ruben Hernandez-Leon, directeur du Centre d'études mexicaines de l'université UCLA.
 
Cela dit, sur les 55 millions d’Hispaniques vivant aux Etats-Unis, 11 millions sont sans papiers. Le Mexique représente toujours la première provenance, même si le flux migratoire ralentit. Entre 1965 et 2015 plus de 16 millions de Mexicains ont migré. Le pic de population a été atteint en 2007, avec près de 13 millions d’habitants d’origine mexicaine.
 
Depuis cette date, le rêve américain semble perdre de son attrait. La part de Mexicains estimant que la vie n’est pas meilleure aux USA ne cesse de progresser. Et une majorité de ceux qui rentrent déclarent rechercher une vie de famille.

Présidentielle américaine

Recevez notre newsletter consacrée aux élections américaines 2016