Les townships d’Afrique du sud, vus par Graeme Williams

Par Laurent Filippi | Publié le 30/11/2012 à 13H45, mis à jour le 30/04/2013 à 13H43

« Painting over the Present », le travail du photographe sud-africain Graeme Williams sur les townships, est visible à la Kijk Galerie, jusqu’au 24 décembre 2012.

D’abord photographe à Reuters, pour qui il couvre l’arrivée au pouvoir de l’ANC en Afrique du Sud, il devient dans les années 90 le cofondateur et manager de South Photographs Agency.

Ses travaux sont publiés dans la presse (National Geographic Magazine, Time…).

En parallèle, il développe ses propres projets, exposés dans de nombreux musées à travers le monde.

Pour aller plus loin

  • « Phutanang township Kimberley. 2011»

    « Phutanang township, Kimberley. 2011»

    «J’ai commencé ce projet 16 ans après la fin de l’apartheid en Afrique du Sud. En tant que photographe, j’ai exploré la transformation de la société et les aspects du changement comme un thème général.»

    © Graeme Williams

  • « Intabazwe Township Harrismith. 2011 »

    « Intabazwe Township, Harrismith. 2011 »

    «Je me suis notamment concentré sur les environnements occupés par certains des plus pauvres d’Afrique du Sud. Il semblerait que, bien que la richesse et le pouvoir aient changé de mains depuis les premières élections démocratiques en 1994, bonnes nombre des avantages de ces changements n’ont pas réussi à filtrer jusqu’au niveau local.»

    © Graeme Williams

  • « Asla Township Mossel-Bay. 2010 »

    « Asla Township, Mossel-Bay. 2010 »

    «Les photographies se concentrent sur les intérieurs et les extérieurs des maisons des gens. Elles sont volontairement statiques dans leur composition afin d’accentuer les minuties des lieux des occupants des logements au jour le jour.»

    © Graeme Williams

  • « Chris Hani township Bethal. 2011 »

    « Chris Hani township, Bethal. 2011 »

    «Les couleurs vives capturées dans ces photographies agissent en tant que bibelots visuels pour distraire momentanément le spectateur de ses dures réalités. Cependant, même si elles encouragent le déni, elles sont aussi évocatrices de la résilience, de l’espoir et du sens de l’humanité qui reste dans ces communautés frappées par la pauvreté.»

    © Graeme Williams

  • « Intabazwe Township Harrismith 2011 »

    « Intabazwe Township, Harrismith, 2011 »

    «Ces photos ont été prises dans de petits villages, des cantons et des villes d’Afrique du Sud. Il a été surprenant de constater que bien que les zones diffèrent à de nombreux égards, il y a presque toujours des individus qui apparemment se refusent à être englobés dans la nudité qui les entoure».

    © Graeme Williams