Synthèse

Italie,  Europe,  Europes,  Les enjeux

L'Exposition universelle 2015: une vitrine pour une autre politique alimentaire

Par Marion Gadéa@GeopolisAfrique | Publié le 05/05/2015 à 15H41, mis à jour le 05/05/2015 à 15H56

Le pavillon France à Milan
Le pavillon France à Milan © France3/culturebox

L’exposition universelle 2015 a ouvert ses portes le 1er mai 2015 à Milan sur le thème « Nourrir la planète, énergie pour la vie ». C’est la première fois depuis 15 ans qu’un pays de l’UE accueille cet évènement. L’occasion pour 19 de ses pays membres dont la France de participer aux débats autour de l’avenir alimentaire, mais aussi de démontrer leur savoir faire dans différents domaines.

Les 147 pays présents à Milan vont profiter de ces six mois d’exposition pour partager leurs expériences et mettre en avant leur savoir-faire et leurs innovations dans le domaine de l’alimentation et de la durabilité.

L’Europe voit là une magnifique opportunité de mener un débat planétaire sur la question et de présenter ses actions en la matière. La Politique agricole commune (la PAC) aide par exemple les agriculteurs à produire des denrées alimentaires mais aussi à protéger l’environnement. L’Union européenne est également engagée dans le renforcement de la sécurité alimentaire avec notamment la mise en place de normes sanitaires. Elle est aussi le premier donateur mondial d’aide au développement.
 
Le pavillon France 
La France figure parmi les pays de l’UE présents à Milan. Comme 54 autres états, elle a crée son propre pavillon en rivalisant d’ingéniosité et d’audace architecturale. La construction de 1800 m² est un mécano géant à la forme d’un épicéa du Jura qui « donne une image de la créativité française » selon le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius. Et c’est dans ce décor impressionnant que la France, forte de ses atouts économiques, agricoles et scientifiques, entend bien apporter des réponses à la question posée par les organisateurs de l’exposition: «Comment assurer à toute l’humanité une alimentation suffisante, de qualité, saine et durable ?»

Reportage: Henri Seurin, Michel Partage, Anne-Laure Helleu, Jean-Pierre Boisseau


 
L’anti-gaspillage au cœur du pavillon France
La France estime qu’elle est à même de contribuer à l’autosuffisance alimentaire mondiale en participant à l’approvisionnement des pays aujourd’hui déficitaires : avec la croissance de la population, 9 milliards d’être humains devront être nourris à l’horizon 2050.

Pour cela, les Français misent sur différentes actions dont la lutte contre le gaspillage, sachant que 30 % des récoltes n’arrivent pas au stade final de la consommation, selon l’Organisation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture (FAO). Paris a notamment lancé un pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. L’objectif, semblable à l’ambition affichée par le Parlement européen, est de le réduire de 50 % d’ici 2025.
 
La France, sa politique agricole et sa gastronomie
La France dispose aussi d’une agriculture et d’une pêche performantes, d’organismes de recherche de pointe fortement impliqués dans le progrès scientifique mondial et d’une industrie agroalimentaire compétitive et innovante. Autre point fort, la fameuse gastronomie française inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.. Un restaurant éphémère, le Café des chefs, a d’ailleurs été installé dans le pavillon France. De grands cuisiniers vont s'y succéder jusqu'à la fin de l’Exposition universelle pour régaler les visiteurs.
 
Ouverture de l’Expo sur fond de polémique
Mais cette belle vitrine de l’Expo Milan 2015, faite de grande cuisine, de beaux pavillons, d’innovations et de pays engagés ne doit pas faire oublier les polémiques suscitées par l’évènement. Lors de l’ouverture de violents heurts ont éclaté entre des manifestants et les forces de l’ordre. Les Anti-expos dénoncent la mondialisation mais aussi le gaspillage d’argent public.

Autre sujet qui fâche : les soupçons de corruption et l’arrestation de plusieurs hauts responsables du comité d’organisation italien. Sont également dénoncés le dépassement des coûts et les retards des travaux. Certaines nations, comme le Bengladesh ou le Soudan, n’étaient pas présentes lors de l’ouverture en raison de problèmes techniques ou administratifs.
 
20 millions de visiteurs attendus à Milan
Ces couacs ne devraient toutefois pas freiner l’engouement autour de cette exposition universelle. Les organisateurs attendent à Milan 20 millions de visiteurs jusqu’au 31 octobre 2015 avec, à la clé, d’importantes retombées économiques. L’évènement pourrait générer un chiffre d’affaire totale de 10 milliards d’euros. De quoi donner un coup de fouet à l’économie italienne en berne depuis plusieurs années.
 
 
Liste des pays européens qui participent à l’exposition
 
République tchèque
Lituanie
Pologne
France
Italie
Grèce
Allemagne
Malte
Estonie
Slovaquie
Ireland
Belgique
Royaume-Uni
Hongrie
Espagne
Roumanie
Slovénie
Autriche
Les Pays-Bas