Vidéo

Malaisie,  Indonésie,  Asie-Pacifique,  Brésil,  Amérique,  Sierra Leone,  Gabon,  Afrique

L'huile de palme, un enjeu économique à risque

Par Jean Serjanian (avec agences)@GeopolisAfrique | Publié le 13/06/2012 à 12H15, mis à jour le 15/11/2012 à 16H02

Produits alimentaires industriels contenant l'huile Palme.
Produits alimentaires et industriels contenant de l'huile de Palme. © AFP

Presque inconnue il y a encore 40 ans, l'huile de palme a envahi notre vie quotidienne. On la trouve dans un grand nombre de produits alimentaires industriels comme la margarine, le chocolat à tartiner, les chips. Son prix défiant toute concurrence a fait exploser la demande.

L'histoire de l'huile de palme (utilisée à 80% pour l'alimentation et 19% pour la cosmétique) est celle d'un succès fulgurant. En 30 ans, la production a été multipliée par huit et elle est devenue la première huile produite dans le monde (45 millions de tonnes en 2010) devant le soja et le colza.

Mais au début des années 2000, les ONG jettent le discrédit sur cette culture qui pousse à une déforestation sauvage et menace notamment la survie de l'orang-outang en Malaisie et en Indonésie, qui représente 85% de la production.



AFP, le 6 juin 2012


L'huile de palme, montrée du doigt par les ONG en raison de ses effets néfastes sur l'environnement et la santé (en favorisant, à forte dose, la survenue de maladies cardio-vasculaires), reste quasiment toujours aussi présente dans notre alimentation malgré les tentatives des industriels de l'agroalimentaire de s'en passer.

Face aux critiques, plusieurs groupes industriels agro-alimentaires ont promis de réduire ou d'arrêter l'usage de l'huile de palme dans leurs produits. De leur coté, les organisations écologistes font pression sur les gouvernements indonésien et malaisien afin qu'ils freinent la progression des plantations dans la forêt vierge.