Mali: depuis 9 mois, la charia régit Tombouctou

Par Jacques Deveaux | Publié le 14/01/2013 à 16H37, mis à jour le 22/01/2013 à 11H27

La loi islamique au Nord Mali La loi islamique au Nord Mali
Reportage diffusé sur France 2 le 17 avril 2012

Depuis le mois d'avril 2012, les islamistes contrôlent les grandes villes du nord du Mali. Ils y appliquent la loi islamique dans sa plus stricte observation. Les amputations notamment punissent les voleurs. Des journalistes de l'AFP ont, à l'époque, été témoins de la mise en place de l'ordre islamique.

Tombouctou, Gao, les grandes villes du nord sont rapidement tombées sous la coupe des islamistes d'Ansar Dine et d'Al-Qaïda au Maghreb islamique. Les rebelles touaregs du MNLA, un moment alliés, ont vite été éjectés.

L'ordre islamique règne et ne fait pas dans la dentelle. Les couples accusés d'avoir eu des enfants hors mariage sont fouettés en public. L'alcool est bien sûr prohibé, mais il est aussi interdit de fumer.
Le plus spectaculaire reste le traitement infligé aux voleurs, ou du moins aux présumés tels: l'amputation d'une main ou d'un pied.

Conséquence directe de la mise en place de la loi islamique, les populations ont quitté en masse les zones contrôlées par les islamistes. Le HCR estime à 200.000 le nombre de ces déplacés internes. Ils ont trouvé refuge dans la capitale, mais également dans les autres grandes villes du sud du Mali.