Eclairage

Irlande,  Europe

Mariage gay : l’Irlande se prononce par référendum

Par Jacques Deveaux@GeopolisAfrique | Publié le 20/05/2015 à 13H39

Mariage gay campagne électorale à Dublin
L'Irlande se prononce par référendum le 22 mai pour ou contre le mariage gay. © AFP

Catholique et conservatrice, l’Irlande vote le 22 mai 2015 pour autoriser ou non le mariage gay. Une surprise dans un pays où l’avortement est toujours interdit. Et malgré l’opposition de l’Eglise, le oui selon les sondages serait en mesure de l’emporter.


Selon un sondage IPSOS publié par le quotidien Irish Times, le oui l’emporterait avec 70% des voix. Une avance confortable qui a cependant reculé de 10 points depuis décembre 2014. Curieusement, ce thème n’a pas provoqué une opposition comme la France a pu la connaître.
 
Dans ce pays où 85% des habitants reconnaissent une pratique religieuse occasionnelle, l’Eglise n’arrive pas à imposer ses vues. L’archevêque de Dublin a pourtant appelé à voter non, pour protéger l’Eglise. «Certains disent que ce changement n’impactera pas ceux qui sont contre, et n’affectera pas non plus les mariages à l’église. Mais aucun politicien ne peut promettre cela, car c’est la justice qui interprètera les changements de la constitution.» Une réponse à certains ecclésiastiques retraités qui soutiennent le oui.

Les femmes pour le oui 
Car la société irlandaise évolue à vitesse grand V. Et cela passe notamment par une certaine émancipation de l’Eglise. D’ailleurs les femmes, réputées plus pratiquantes que les hommes, sont les premières supportrices du mariage gay. Pour certains observateurs, les femmes ont de la compassion pour un groupe social victime de l’ordre moral, comme elles-mêmes le sont dans le domaine de l’avortement, interdit sur l’île. En effet, elles sont des centaines à devoir se rendre en Grande-Bretagne pour pratiquer une IVG.

Reportage AFP vidéo mis en ligne le 19 mai 2015.
 
Il y a vingt ans, l'homosexualité était encore interdite en Irlande. Aujourd'hui, les personnalités reconnaissent leur choix sexuels comme Leo Varadkar, ministre de la Santé, qui a fait son coming out début 2015. Les artistes, l'acteur Colin Farrell et le chanteur Bono, ont également apporté leur soutien au oui.

En tout cas, à l’approche du référendum, les inscriptions sur les listes électorales se sont multipliées. 66.000 électeurs de plus se sont inscrits. Ils seront ainsi un peu plus de 3,2 millions à se rendre aux urnes. Le mariage gay, appelé ici mariage equality, sera inscrit dans la Constitution.