Clap

Economie,  Culture,  Maroc,  Afrique

Maroc: année record pour le tourisme, avec 11,35 millions de visiteurs

Par Géopolis Afrique/AFP@GeopolisAfrique | Publié le 17/02/2018 à 17H54

Tanger
Le célèbre café Hafa, avec vue sur le détroit de Gibraltar à Tanger, une des villes qui ont bénéficié du redécollage du tourisme dans le royaume. © MONTICO LIONEL/HEMIS.FR/HEMIS

Après plusieurs années de stagnation, le tourisme au Maroc, deuxième employeur du pays, est reparti à la hausse en 2017. Un communiqué du ministère du tourisme parle même d'une «année exceptionnelle» avec un bilan dépassant pour la première fois la barre des onze millions.

Le Maroc a connu un nombre record de touristes en 2017 avec 11,35 millions de visiteurs, soit 10% de plus que l'année précédente, dépassant pour la première fois la barre des 11 millions.

«Marchés émergents en forte croissance»
Cette progression concerne les principaux marchés émetteurs du royaume (France, Espagne, Allemagne), alors que les «marchés émergents» comme la Chine et le Brésil ont enregistré de «fortes croissances», a précisé dans un communiqué le ministère du Tourisme.

Les recettes touristiques en devises ont, elles, atteint 69,7 milliards de dirhams en 2017 (6,16 milliards d'euros) contre 64,2 milliards de dirhams (5,67 milliards d'euros) une année auparavant.

Selon ce bilan officiel, le volume des nuitées a également augmenté de 15% pour un taux d'occupation de 43%, soit trois points de plus qu'en 2016.

Les plus fortes croissances ont été enregistrées à Fès (nord), Ouarzazate (sud), Tanger (nord) et Marrakech (sud), a ajouté le ministère marocain, qui s'est félicité de cette «année exceptionnelle».

Après des années de quasi-stagnation
La croissance de ce secteur clé de l'économie marocaine intervient après plusieurs années de quasi-stagnation.

Le tourisme marocain a notamment bénéficié en 2017 d'un renforcement des liaisons aériennes, avec de nouvelles lignes vers l'Europe lancées par des compagnies low-cost, et plusieurs vols intérieurs opérés par la compagnie nationale Royal Air Maroc.

Le tourisme représente 10% de la richesse du royaume et constitue son deuxième employeur, après l'agriculture. Avec les exportations et les transferts financiers des Marocains vivant à l'étranger, il est l'une des principales sources de devises du pays.