Et pendant ce temps...

Economie,  Maroc,  Afrique

Maroc: l'usine Renault de Tanger produit une voiture toutes les minutes

Par Géopolis (avec AFP)@GeopolisAfrique | Publié le 04/04/2018 à 15H29, mis à jour le 04/04/2018 à 15H29

L'usine Renault Tanger exporte dans 74 pays
L'usine Renault de Tanger exporte dans 74 pays © FADEL SENNA / AFP

En pleine accélération industrielle depuis son ouverture en 2012, l'usine Renault de Tanger produit une voiture toutes les minutes, exporte dans 74 pays au départ du port voisin et attire au Maroc un essaim de sous-traitants.


«L'usine est montée en puissance extrêmement rapidement, elle a fêté son millionième véhicule en juillet dernier et se place dans le top 5 des sites de production» du groupe, se félicite le directeur général pour le Maroc, Marc Nassif.
 
Sur ce site de 300 hectares situé à une trentaine de kilomètres du port de Tanger Med, tout a été conçu pour la réduction des coûts, la productivité. De la découpe des tôles à la sortie des voitures rutilantes, en passant par l'emboutissage, la tôlerie, la peinture et le montage, tout est minuté. Le moindre geste des ouvriers est calculé, dans les tunnels de lumière blanche. 
 
Les 1.200 véhicules qui sortent chaque jour de l'usine arrivent au pied des navires en quarante minutes de train pour exportation vers l'Europe, les pays du Golfe, l'Afrique et, depuis peu, Cuba.  

Terminal Renault dans port Tanger-Méditerrannée
Terminal de l'usine Renault dans le port de Tanger, entre Méditerranée et Atlantique, Europe et Afrique. © AFP/Fadel Senna


Tanger, eldorado des fabricants de voitures
Inauguré en 2007 et situé à quelques encablures du détroit de Gibraltar, le parc industriel adossé au port, en zone franche, compte désormais 750 entreprises – surtout automobile, mais aussi textile, électronique, aéronautique, logistique, agro-alimentaire – et 70.000 emplois pour un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros en 2017, selon Tanger Med. Le groupe français Renault, qui a choisi de s'installer là dès 2012 a exporté en 2017 plus de 300.000 voitures dans les 74 pays desservis par le port. Et Peugeot fera arriver en train de Kenitra, à environ 200 kilmètres au Sud, près de 150.000 véhicules. 

Vue l'usine Renault Tanger
Vue de l'usine Renault de Tanger (Capture d'écran du site Renault). © Renault
 

Renault Maroc est devenu «un contributeur à hauteur de 10% des volumes mondiaux vendus par le groupe en 2017, avec 370.000 véhicules produits au Maroc», assure Marc Nassif. Pour le directeur général pour le Maroc, «ce qui fait la performance du système industriel, c'est le volume de production et les infrastructures de premier plan» développées par les autorités marocaines dans une région encore «en sous-activité à la fin du siècle dernier».

L'industrie locale s'est développée, des fournisseurs étrangers se sont installés et «la moitié du véhicule produit est sourcé marocain, avec un objectif minimal de 65% en 2023», afin également de réduire les coûts de production.

«On est sur un rythme stabilisé de production maximale, on vise 330.000 pour cette année», complète Jean-François Gal, directeur de l'usine, où quatre modèles de voitures d'entrée de gamme sont produites. 

Port Tanger-Méditerranée au Maroc face à Gibraltar à l'Europe
Port Tanger-Méditerranée au Maroc, face à Gibraltar et à l'Europe. © AFP/ Calle Montes / Photononstop


Le site de Tanger emploie 8.600 personnes et «100% du personnel est marocain», avec des salaires légèrement supérieurs au minimum local, autour de 250 euros par mois, selon Renault. Au-delà des performances industrielles, une des grandes fiertés du directeur du site, c'est le «zéro émission de CO2»: l'électricité provient majoritairement d'un immense parc éolien situé à proximité, l'énergie thermique est produite à partir de la combustion de grignons d'olive – traditionnellement utilisés dans les campagnes marocaines – et de palettes de bois broyées.
 
La construction automobile est devenue le premier secteur exportateur du Maroc devant les phosphates. Elle représente le quart des exportations. 345.000 véhicules ont été produits en 2016 et la progression n’est pas terminée avec l’arrivée de nouveaux venus comme PSA à Kenitra.