Clap

Société,  Afrique

MigrAdvisor, une application smartphone pour aider les migrants en Italie

Par Laurent Filippi@GeopolisAfrique | Publié le 19/02/2018 à 15H50, mis à jour le 19/02/2018 à 17H13

Une rue l'ancien site olympique abandonnée Turin occupé par réfugiés.
A Turin, une rue d'un ancien site olympique abandonné et occupé par des réfugiés. © REUTERS / Siegfried Modola

MigrAdvisor est une nouvelle application pour smartphones créée par l’ONG Caritas afin d’aider les migrants africains qui arrivent en Italie. Elle leur permet de trouver les institutions susceptibles de les aider. Mais aussi de demander du secours. 600.000 personnes ont rejoint le pays au cours des quatre dernières années.

Oliviero Forti, responsable des questions d'immigration à Caritas, explique à Thomson Reuters Foundation que de nombreux migrants éprouvent beaucoup de difficultés à s'adapter à leur nouvel environnement quand ils arrivent. Souvent très seuls quand ils débarquent en Italie, «ils ont besoin d'un compagnon de voyage.» Leur téléphone est souvent la seule chose qu’ils possèdent, c’est «une première bouée de sauvetage.»
 
L'application MigrAdvisor est disponible en quatre langues (anglais, italien, français et arabe). Son nom est un clin d'œil au site Web de voyage TripAdvisor. Comme de nombreuses applications, elle-ci utilise la géolocalisation pour permettre ainsi aux nouveaux arrivants de trouver rapidement sur une carte les hôpitaux, les écoles, les postes de police, les ambassades, les consulats, les bureaux de poste. Ou encore les jardins d'enfants.
 
L’application fournit aussi des conseils et des numéros d'urgence aux enfants non accompagnés et aux migrants qui pourraient être victimes du travail forcé ou d’exploitation sexuelle. En janvier, un observateur européen de la sécurité a averti que les trafiquants exploitaient le chaos généralisé constaté dans les centres d'accueil du sud de l'Europe pour transporter leurs victimes sans être détectés et attirer d'autres migrants vers le travail forcé. Selon un rapport récent de l'agence des Nations Unies pour les migrations (OIM), 80% des filles nigérianes arrivant en Italie par mer risquent d'être contraintes à la prostitution.
 
A l'épreuve des migrants
L’arrivée massive de migrants divise les Italiens. Elle est devenue un enjeu majeur dans la campagne pour les élections parlementaires du 4 mars 2018. Des migrants, principalement originaires d'Afrique, affluent depuis des années dans le sud de la péninsule pour gagner leur vie en tant que cueilleurs saisonniers. Ils travaillent souvent de longues heures dans des conditions très dures. Leur travail représente 9% du PIB italien.

Cours d’italien à Turin.

Cours d’italien à Turin. © REUTERS / Siegfried Modola

Le MigrAdvisor est le dernier d'une série d'initiatives utilisant Internet pour aider les migrants dans leurs déplacements. La Croix-Rouge a ainsi lancé en juin 2017 une application Virtual Volonteer. Comme MigrAdvisor, grâce à sa géolocalisation, cette application permet aux utilisateurs de trouver un camp de réfugiés, d'accéder aux banques alimentaires, aux cantines, aux douches ou aux distributions de vêtements. Développée par la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et le géant des technologies IBM, l'application a déjà été adoptée en Grèce et en Suède, où elle compte plus de 30.000 utilisateurs. En Italie, l'application est accessible en français, arabe et tigrigna, une langue parlée en Érythrée. En Grèce, elle l’est en arabe, en farsi et en dari, précise l’agence Reuters.
 
L’OIM a lancé en 2018 des projets similaires en Europe et en Amérique centrale.