Et pendant ce temps...

Société,  Politique,  Maroc,  Algérie,  Afrique

Mondial en Russie: quand la Royal Air Maroc se moque (gentiment) de l’Algérie

Par Géopolis@GeopolisAfrique | Publié le 13/11/2017 à 15H59, mis à jour le 14/11/2017 à 11H54

Royal Air Maroc Algérie
Capture d'écran © DR

La qualification des Lions de l’Atlas pour la Coupe du monde de football 2018 en Russie, après leur victoire sur la Côte d’Ivoire (2-0), a été très commentée sur les réseaux sociaux. La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) en a profité pour se moquer de l’Algérie, disqualifiée après une série de défaites, et particulièrement de son ministre des Affaires étrangères.

Une victoire aux allures de revanche pour la Royal Air Maroc. Dans un post d’une ironie cinglante, la compagnie aérienne marocaine s’est rappelée aux bons souvenirs du ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel qui l’a accusée de transporter de la drogue. Une réponse toute politique. «Effectivement, nous ne transportons pas que des passagers. Nous accompagnons aussi nos Lions en Russie. Et ça tout le monde, le sait». 


Pour comprendre la polémique, il faut remonter à octobre 2017 quand le ministre algérien des Affaires étrangères a créé un incident diplomatique avec des déclarations jugées hostiles par le Maroc qui avait rappelé son ambassadeur. Abdelkader Messahel avait laissé entendre que le royaume chérifien est un Etat narcotrafiquant. «On sait que les banques marocaines en Afrique ne font que blanchir l’argent de la drogue. Et ça, tout le monde le sait», a-t-il affirmé. Avant de s’en prendre à la RAM : «Royal Air Maroc transporte autre chose que des passagers. Et ça, tout le monde le sait». 

Vidéo mise en ligne le 22 octobre 2017


«La compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc profite de la qualification des Lions de l’Atlas pour répondre indirectement aux propos du ministre algérien des Affaires étrangères. Les Marocains se sont qualifiés en battant l’équipe de Côte d’Ivoire 2 à 0 à Abidjan. L’Algérie, elle, n’est pas qualifiée pour la Russie», insiste Bladi. Le pure-player algérien TSA fait état d’un message de la RAM adressé au ministre des Affaires étrangères. 



L'Algérie et le Maroc entretiennent des relatins exécrables depuis de longues années. Les frontières terrestres entre les deux pays sont fermées depuis 1994. Après un attentat à Marrakech, Rabat a imposé le visa aux Algériens. Réaction immédiate d’Alger : fermeture des frontières. Depuis, les ressortissants des deux pays peuvent se rendre visite sans visa… mais en avion seulement.