Clap

Politique,  Afrique

One, l'ONG de Bono, tire la manche des chefs d'Etat pour soutenir l'Afrique

Par Dominique Cettour-Rose (avec AFP)@GeopolisAfrique | Publié le 25/07/2017 à 18H15, mis à jour le 25/07/2017 à 19H06

Arrivée à l'Elysée 24 juillet 2017 Bono cofondateur l'ONG One.
Le chanteur irlandais du groupe U2, Bono, cofondateur de One, lors de son arrivée à l'Elysée où Emmanuel Macron l'a reçu, le 24 juillet 2017. © JACQUES DEMARTHON / AFP

Emmanuel Macron s'est engagé, le 25 juillet 2017, à porter l'aide de la France au développement des pays les plus démunis de 0,38% à 0,55% de la richesse nationale en 2022. Cette annonce fait suite à la venue à l'Elysée de Bono, chanteur de U2 et cofondateur de One, une ONG très active dans la «lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables particulièrement en Afrique», dont le sida.


Connu pour ses nombreux engagements en Afrique, Bono, Paul David Hewson de son vrai nom, est un habitué de l'Elysée: après Chirac en 2002, Sarkozy en 2008, Hollande en 2012, le chanteur de U2 a rencontré Emmanuel Macron, le 24 juillet 2017. Ce jour-là, le président français lui a promis une aide qui «aura en particulier pour vocation de lutter contre la pauvreté, de mettre enœuvre les objectifs du développment durable des Nations Unies (éducation, santé, promotion des femmes) et de renforcer les capacités des pays bénéficiaires», selon le communiqué de la présidence, publié le 25 juillet.

Cette aide devrait atteindre environ 9,4 milliards d'euros en 2017, soit environ 0,38% du PIB, après 8,4 milliards en 2016 et 8,1 milliards en 2015, a indiqué le ministère français des Finances.

Le gouvernement a cependant décidé, pour 2017, de baisser le budget de l'aide au développement de 140 millions en 2017, dans le cadre d'économies budgétaires de 4,5 milliards d'euros annoncées en juillet. La directrice de One France, Friederike Röder, avait souligné que cette somme aurait pu financer «l'accès au traitement antirétroviral pour 1,4 million de personnes séropositives sur un an».
 

 
Très active dans le lobbying auprès des Etats, One, basée aux Etats-Unis, est notamment parvenue à aider à assurer le financement, à hauteur de 37,5 milliards de dollars, d'initiatives en matière de santé, comme celle du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et GAVI, l'Alliance du Vaccin. 

Fondée par Bono en 2004, One est soutenue dans le monde par plus de 8 millions de personnes dont 400.000 en France qui ont déjà signé ses pétitions. L'ONG internationale organise aussi de grandes campagnes de sensibilisation au niveau international. Bono, dont la notoriété est planétaire, avait confondé en 2002 Data, une autre organisation humanitaire dont l'objectif était d'améliorer l'information sur les dettes des pays d'Afrique, le fléau du sida et les règles du commerce équitable. Data et One ont fusionné en 2007.
 

One ne sollicite pas directement de fonds publics et ne perçoit pas de dons de ses membres. En 2009, 2010 et 2011, l'organisation avait profité de la tournée U2 360° Tour du groupe de rock irlandais, formé en 1976, pour se faire connaître.