Vidéo

Congo (Brazzaville),  Afrique

Paludisme : les dangers de vente de quinine sans ordonnance au Congo

Par Valérie Kowal@GeopolisAfrique | Publié le 21/03/2013 à 08H34, mis à jour le 21/03/2013 à 08H34

Les dangers de la vente de la quinine sans ordonnance

Faute d'argent, beaucoup d'habitants du Congo achètent de la quinine pour lutter contre le paludisme sans ordonnance. Vendue 1,30 dollar sans ordonnance dans les boutiques, elle peut coûter jusqu'à 20 dollars dans les hôpitaux. Les autorités sanitaires ont décidé qu'à compter du 1er mai, aucune quinine ne sera plus vendue sans prescription médicale.

A l'est de la République démocratique du Congo, pharmaciens et autorités sanitaires s'inquiètent de la prolifération de faux médicaments contre la paludisme. Ils appellent à la vigilance. La quinine sous dosée serait inefficace et dangeureuse. Dans un pays où le paludisme est la première cause de mortalité, surtout chez les enfants, l'administration de quinine inadéquate expose les malades à des complications sévères et met en danger la vie de millions de personnes.

C'est l'inquiétude dans le Nord-Kivu sur les conséquences à moyen ou à long terme de la vente de ces médicaments dans des boutiques. Mais même dans les officines sérieuses, les pharmaciens ont du mal à distinguer le vrai médicament du trafiqué.