Eclairage

Economie,  Algérie,  Afrique

Peugeot s'installe enfin en Algérie

Par Jacques Deveaux@GeopolisAfrique | Publié le 17/11/2017 à 09H34

La Peugeot 301 sera sans doute produite à Oran
La Peugeot 301 sera sans doute produite à Oran. © PSA

L’accord a été signé dimanche 11 novembre et a finalement fait couler plus d’encre en Algérie qu’en France. Après deux années de négociations, Peugeot vient s’installer en Algérie, plus précisément à Oran. D’ici à cinq ans, 75.000 véhicules sortiront des lignes de production. Du travail pour mille personnes.


Peugeot 208, Citroën C Elysée, Peugeot 301? Maintenant que la constructon de l’usine est une certitude, le petit jeu est de savoir quel modèle sera produit ici. Selon le site TSA, exit la 208. En revanche, la 301, une version tricorps (avec coffre) de la 308 Peugeot sera produite à Oran. Le SUV 3008 pourrait aussi sortir des chaînes algériennes.

PSA possède déjà une usine au Maroc qui produira en 2019 à Kénitra des véhicules destinés à l’exportation. Ici, en Algérie, les véhicules seront destinés au marché local très demandeur. En effet, les autorités bloquent régulièrement les licences d’importation de véhicules. Car le secteur est très gourmand en devises. Cette année, le marché a été rouvert en été pour 25.000 unités seulement contre près de 100.000 en 2016. Or, le marché est estimé à 400.000 véhicules par an.

L’investissement s’élève à 100 millions d’euros dans une co-entreprise détenue à 49% par PSA. Côté algérien, le capital est réparti entre trois groupes: 20% pour l’Entreprise nationale de production de machines-outils Algérie-PMO Constantine, 15,5% pour le Groupe privé Condor et 15,5% pour un opérateur pharmaceutique algérien (Palpa Pro).

Taux d'intégration à 40%
Reste l’épineux dossier du taux d’intégration. En d’autres termes, quelle est la part du véhicule fabriquée dans le pays? Il ne sera, selon Peugeot, que de 40% (60% chez Renault au Maroc), mais l’entreprise promet d’aider au développement d’une sous-traitance locale, selon Jean-Christophe Quemard, le patron de PSA Moyen-Orient et Afrique. Cela passe notamment par un institut de formation indispensable.
 
Cela vaut mieux. A l’été 2017, Mahdjoub Bedda, le ministre algérien de l'Industrie s’en prenait au secteur accusé «d’importations déguisées». C’était quelques jours après l’inauguration d’une usine d’assemblage de Volkswagen. Certains constructeurs importaient même des véhicules quasi finis en Algérie. Le gouvernement n’a pas échappé aux critiques des observateurs. Il a été accusé d’avoir mis la charrue avant les bœufs. Il n’entend pas commettre les mêmes erreurs cette fois.
 
En tout cas, l’annonce de l’implantation de Peugeot a ravivé la guéguerre entre le Maroc et l’Algérie. Pour le 3060 Maroc, pas de doute: la production marocaine de Peugeot sera bien meilleure! Au Maroc, les véhicules sont prévus pour l’export. De plus, 200.000 moteurs seront produits au Maroc. «Le royaume a remporté le match face à l’Algérie. Une fois de plus», écrit le site marocain.