Eclairage

Politique,  Egypte,  Afrique

Plus de 200 morts dans une mosquée du Sinaï: les fidèles visés car «soufis»

Par Géopolis@GeopolisAfrique | Publié le 24/11/2017 à 16H49, mis à jour le 24/11/2017 à 16H50

Egypte attentat dans mosquée Sinaï
Des fidèles soufis visés par des terroristes dans une mosquée du Sinaï, en Egypte. © STRINGER / AFP

L’attentat contre une mosquée dans le Sinaï, qui a fait plus de 200 morts, selon un bilan provisoire, visait les soufis, considérés par le groupe Etat islamique et d'autres groupes islamistes radicaux comme des apostats. Le président égyptien a déclaré trois jours de deuil.


Selon certains médias égyptiens, les terroristes ont visé la mosquée de Bir al-Abed, à l'ouest d'Al-Arich, capitale de la province du Nord-Sinaï, une région où les autorités combattent, entre autres, la branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique, car elle est fréquentée par les soufis. Les pratiquants du soufisme, pacifistes tournés vers le mysticisme, sont considérés par Daech et d'autres groupes islamistes radicaux comme des apostats.

Les soufis vivant dans le Sinaï ont toujours été suspectés par les groupes armés d'entretenir de bonnes relations avec les autorités. Les djihadistes du Sinaï ont ciblé les forces de sécurité au début de leur insurrection avant de s'en prendre aux tribus locales qui collaborent avec les forces armées. Dans un entretien au site égypte Albawabhnews (lien en arabe), le chef des soufis a déclaré «combattre le terrorisme par la démocratie» et appelé à se rendre aux urnes (tweet ci-dessous). 

 

L'attaque, qui n'a pas été revendiquée, est la plus sanglante dans la région depuis qu'une insurrection islamiste y a éclaté il y a trois ans, faisant des dizaines de morts dans les rangs de l'armée et de la police. Sur les réseaux sociaux égyptiens, les messages de solidarité aux victimes se mulptiplient. 

(Les gens ont été attaqués juste avant la prière, il y avait beaucoup d'enfants et de femmes. Les terroristes n'ont pas de religion.)

(Photo de la mosquée soufie d'al-Rawda al-Arish après l'attentat, ci-dessus)

En pleine débandade dans ses anciens fiefs en Irak et en Syrie, le groupe Etat Islamique se rabat sur le continent africain. Après Syrte en Libye, la nébuleuse djihadiste a élu domicile dans le Sinaï.