Policiers occasionnels aux Pays-Bas

Par Jacques Deveaux | Publié le 22/11/2012 à 15H43, mis à jour le 23/11/2012 à 15H01

Policier volontaire aux Pays-Bas
Policier volontaire aux Pays-Bas © FTVI

Ils sont professeurs, artisans, médecins. Quelques jours par an, ils vont être policiers. Il y a soixante ans, les Pays-Bas ont instauré un corps de policiers volontaires. Armés et vêtus du même uniforme que les professionnels, ces 2500 agents assurent des missions de sécurité sur la voie publique. Un volontariat qui ne choque pas grand monde dans le pays.



Ils font ça sur leur temps libre, comme d'autres s'adonnent au vélo ou au bricolage.

Pour quelques jours par an, un brave citoyen va revêtir l'uniforme du policier et les attributions qui vont avec. Ce corps de policiers bénévoles intervient sur la voie publique. S'Ils effectuent beaucoup de police de la route, les patrouilles peuvent aussi procéder à une interpellation. Ces agents sont tout de même armés !


Policiers occasionnels, ils reçoivent une formation continue de dix jours par an. L'intéret bien sur n'est pas uniquement que citoyen. Ces volontaires perçoivent des émoluments cinq fois inférieurs à ceux des professionnels.
Policiers volontaires aux Pays-bas Policiers volontaires aux Pays-bas

Reportage France2, François Beaudonnet et Bertrand Catrisse, diffusé le 21 novembre 2012

 
Les Pays-Bas aiment décidemment beaucoup faire participer les citoyens. Le journaliste indépendant Marco Bertolini évoque le cas du «réseau citoyen" BurgerNet», expérimenté en 2009 et étendu à tout le pays depuis. Il s'agit de demander au quidam d'aider la police à repérer tout individu suspect... 400 000 Néerlandais dans 150 municipalités ont donné leur accord.
 
Sur le forum de France 2, un internaute fait remarquer que le dispositif du volontariat existe également en France dans la gendarmerie, avec le corps des réservistes. Ces derniers sont également armés et portent le même uniforme que les gendarmes d'active. En fait, seuls les anciens militaires sont agents de police judiciaire, et peuvent mener une enquête. Et s'ils sont armés, ils ne peuvent faire usage de leur arme qu' en cas de légitime défense
 
Le site de la gendarmerie consacré à ce corps.