Vidéo

Nigeria,  Afrique

Pour contrer l'hémorragie de divorces, des mariages sont organisés à Kano

Par Catherine Le Brech (avec agences)@GeopolisAfrique | Publié le 16/07/2012 à 10H46, mis à jour le 15/11/2012 à 16H02

Un contrat mariage en bonne due forme scelle union arrangée par autorités Kano.
Un contrat de mariage en bonne et due forme scelle une union arrangée par les autorités de Kano. © FTV

Le taux de divorce dans le nord du Nigeria est l'un des plus élevés d'Afrique de l'Ouest. Ainsi, près d'un mariage sur trois explose dans les trois premières années. Une situation que les autorités musulmanes de l'Etat de Kano tentent de juguler en organisant... des mariages.

Une stricte condition régit cependant cette initiative du comité du Hizba, la principale autorité musulmane de l’Etat, mise en place en février 2012 pour une cérémonie organisée le 15 mai suivant. Selon les organisateurs, les hommes qui se sont mariés par le biais de ce programme ne seront pas autorisés à divorcer sans l'autorisation du gouvernement de Kano. Et ils ont dû se soumettre à un test HIV.

Il y a plus d'un million de personnes seules dans cette ville du nord-ouest du pays, parmi lesquelles des femmes avec enfants. Le mariage représente pour ces musulmanes, répudiées, veuves ou célibataires, une assurance financière et une stabilité sociale.

Pour aider les nouveaux mariés, l'Etat, qui entend unir un millier de couples de cette manière, a également offert de l'argent, des vivres et des vêtements. Quant à la dot de la mariée, elle a été payée à la famille du futur mari par un entrepreneur local. Une forme de mécénat, en quelque sorte !

 

A Kano, les autorités prennent des mesures anti-divorce

AlJazeera, le 15 juillet 2012