Et pendant ce temps...

Belgique,  Europe

Attentats de Bruxelles: Pourquoi les musulmans ne descendent-ils pas dans la rue ? Parce que...

Par Mohamed Berkani@GeopolisFTV | Publié le 23/03/2016 à 16H05, mis à jour le 28/04/2016 à 12H52

Ismaël Saidi
Capture d'écran © DR

L’acteur réalisateur belge Ismaël Saidi, auteur du spectacle «Djihad», a créé un grand buzz sur les réseaux sociaux en répondant avec son post à une question récurrente: «Pourquoi les musulmans ne descendent pas en masse dans la rue pour condamner ?»


Il refuse toutes les interviews. L’acteur réalisateur belge Ismaël Saidi ne s'attendait sûrement pas à un tel succès avec son message sur Facebook. L'auteur de la pièce Djihad a suscité un grand buzz avec ce post et sa réponse: «Pourquoi les musulmans ne descendent pas en masse dans la rue pour condamner ?». Une polémique récurrente après chaque attentat. Voici son message in extenso : 

Parce que nous sommes en train de conduire les taxis qui ramènent gratuitement la population chez elle depuis hier...

Parce que nous sommes en train de soigner les blessés dans les hôpitaux...

Parce que nous conduisons les ambulances qui filent comme des étoiles sur nos routes pour essayer de sauver ce qu'il reste de vie en nous...

Parce que nous sommes à la réception des hôtels qui accueillent les badauds gratuitement depuis hier...

Parce que nous conduisons les bus, les trams et les métros afin que la vie continue, même blessée...

Parce que nous sommes toujours à la recherche des criminels sous notre habit de policier, d'enquêteur, de magistrat...

Parce que nous pleurons nos disparus, aussi...

Parce que nous ne sommes pas plus épargnés...

Parce que nous sommes doublement, triplement meurtris...

Parce qu'une même croyance a engendré le bourreau et la victime...

Parce que nous sommes groggy, perdus et que nous essayons de comprendre...

Parce que nous avons passé la nuit sur le pas de notre porte à attendre un être qui ne reviendra plus...

Parce que nous comptons nos morts...

Parce que nous sommes en deuil...

Le reste n'est que silence...


Présidentielle américaine

Recevez notre newsletter consacrée aux élections américaines 2016