Quand les Jeux olympiques deviennent un porte-voix politique

Par Laurent Filippi | Publié le 05/08/2016 à 08H51, mis à jour le 05/08/2016 à 11H36

Les Jeux olympiques démarrent le 5 aout 2016 à Rio, au Brésil. Depuis plusieurs mois, grèves et manifestations se succèdent pour demander leur boycott. Ces Jeux sont jugés trop onéreux alors que le pays se trouve dans une situation financière très difficile. Bien loin des performances des athlètes, la politique et les revendications des peuples s’invitent souvent dans les enceintes olympiques.

Géopolis vous raconte en 20 photos ces événements extra-sportifs qui ont marqué l’histoire des JO.

  • Le CIO attribue XIe Olympiades à Berlin
    01 /20
    Le CIO attribue les XIe Olympiades à Berlin

    ce qui permet à Hitler de les utiliser pour sa propagande. Les Jeunesses hitlériennes ouvrent la cérémonie au Stade olympique de Berlin sur une musique de Wagner. L’événement commence alors devant 100.000 spectateurs. Ces Jeux sont les premiers à être diffusés à Berlin sur des écrans. En 1938, la cinéaste Leni Riefenstahl en tirera un film, «Olympia» (Titre français : «Les Dieux du stade»).  © AFP/HO/CORR

  • Même si Allemands dominent ces Jeux 89 médailles dont 33 d'or
    02 /20
    Même si les Allemands dominent ces Jeux (89 médailles, dont 33 d'or),

    le grand vainqueur, dans les mémoires, reste l’athlète noir américain Jesse Owens. Grâce à ses exploits, il met à mal les théories nazies sur la prétendue supériorité de la «race aryenne». © AFP/HO/CORR

  • Après l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933
    03 /20
    Après l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933,

    certains pays réclament le boycott des Jeux Olympiques et programment des JO parallèles, les Olympiades populaires. Des manifestations sont organisées dans toute l’Europe et aux Etats-Unis. Un demi-million de personnes signent une pétition réclamant ce boycott. © Domaine Public

  • Les Jeux 48 sont organisés au Royaume-Uni.
    04 /20
    Les Jeux de 48 sont organisés au Royaume-Uni.

    Ce sont les premiers jeux organisés après ceux de Berlin en 1936. Les JO de 1940 avaient été programmés à Tokyo puis à Helsinki, mais le déclenchement de la Seconde guerre mondiale avait entraîné leur annulation. Ceux de 1944, prévus à Londres, connurent le même sort. © AP Photo

  • Les XVe Olympiades sont célébrées en Finlande.
    05 /20
    Les XVe Olympiades sont célébrées en Finlande.

    Pour la première fois depuis la révolution bolchévique de 1917, elles accueillent le retour des athlètes de l’Union des républiques socialistes soviétiques. Le village olympique est scindé en deux : pays occidentaux d'un côté, pays du bloc soviétique de l'autre.  © Anatoliy Garanin / RIA Novosti / Sputnik

  • Zador est blessé lors d’ affrontement
    06 /20
    Zador est blessé lors d’un affrontement,

    appelé le «bain de sang de Melbourne», symbole des tensions politiques entre les deux pays. Elles culmineront à la fin de l’année, avec l’invasion soviétique en Hongrie, qui fera plusieurs milliers de morts.  © AFP/INP

  • La Chine n’est représentée que par athlètes taïwanais.
    07 /20
    La Chine n’est représentée que par des athlètes taïwanais.

    Ces derniers, qui participaient sous le nom de Formose (ancien nom de Taïwan), voulaient que la délégation de leur pays défile sous le nom de République de Chine. Appellation revendiquée par le régime maoïste qui s’était installé au pouvoir à Pékin en 1949 sous le nom de République populaire de Chine.  © AP/SIPA

  • La Seconde guerre mondiale reste dans toutes mémoires.
    08 /20
    La Seconde guerre mondiale reste dans toutes les mémoires.

    C’est la première fois que les JO ont lieu en Asie. Le choix de cet athlète est un hommage aux victimes et un appel à la paix sur terre. Par ailleurs, la politique d'apartheid de l’Afrique du Sud vaut à ce pays d’être exclu des Jeux jusqu’en 1992. © AFP/EPU

  • Cette action aux JO
    09 /20
    Cette action aux JO

    fit connaitre le Black Power au monde entier, un mouvement de revendications politiques, sociales et culturelles des Noirs américains qui veulent lutter contre les discriminations dont ils sont victimes aux Etats-Unis. © AFP

  • Les Jeux peu préparés aux risques terroristes
    10 /20
    Les Jeux, peu préparés aux risques terroristes,

    s’achèvent par la mort de dix-sept personnes dont onze membres de l'équipe olympique israélienne, un policier allemand et cinq des huit terroristes. En 2012, l’hebdomadaire allemand Der Spiegel révèle que deux militants néo-nazis auraient aidé Septembre noir à préparer la prise d’otages. © AFP

  • 22 pays africains boycottent JO
    11 /20
    22 pays africains boycottent les JO

    pour protester contre la participation de la Nouvelle-Zélande qui a envoyé quelques temps auparavant ses rugbymen en Afrique du Sud, alors sous le régime de l’apartheid. © AP Photo / DiClemente

  • Son geste prend signification particulière
    12 /20
    Son geste prend une signification particulière

    avec les tensions entre l'URSS et la Pologne. A cette époque, les troubles sociaux à Gdansk vont entraîner la fondation du premier syndicat indépendant du bloc soviétique, Solidarnosc. Les JO sont également marqués par le boycott des jeux par les Etats-Unis, suivis par une cinquantaine de pays, pour protester contre l’intervention soviétique en Afghanistan en 1979.  © AFP

  • Quinze pays bloc soviétique dont l’URSS
    13 /20
    Quinze pays du bloc soviétique dont l’URSS

    boycottent ces XXIIIe Olympiades. Officiellement, aux dires des autorités de ces pays, la sécurité des athlètes n’est pas garantie. En vérité, le refus de l'URSS et de ses alliés est une réponse à l’attitude des Etats-Unis quatre ans auparavant.  © AFP/Jacques DEMARTHON

  • Après sa victoire l’athlète est contrôlé positif pour dopage.
    14 /20
    Après sa victoire, l’athlète est contrôlé positif pour dopage.

    Cet événement éclipse le boycott des jeux par la Corée du Nord. Un boycott motivé par le rejet de sa demande d'accueillir la moitié des épreuves. © REUTERS/Gary Hershorn

  • L’URSS n’existe plus depuis 1991.
    15 /20
    L’URSS n’existe plus depuis 1991.

    12 des 15 anciennes républiques de l’Union soviétique effectuent leur retour aux Jeux sous le nom d’une équipe unifiée : la Communauté des États Indépendants. Tous les athlètes de cette délégation défilent sous la bannière olympique. © Sven Creutzmann / AP / SIPA

  • Deux morts 111 blessés endeuillent sport mondial.
    16 /20
    Deux morts et 111 blessés endeuillent le sport mondial.

    Il faudra attendre 2003 pour que l’auteur des attentats, Eric Rudolph, un proche des sectes chrétiennes d’extrême droite, soit arrêté puis condamné à perpétuité. © AFP/DPA/CARSTEN REHDER

  • En choisissant Cathy Freeman
    17 /20
    En choisissant Cathy Freeman,

    une athlète aborigène, le gouvernement australien montre sa volonté de réconcilier les descendants de l'émigration européenne et les aborigènes. Lors de ces jeux, la jeune sportive gagne l’épreuve du 400m et devient une véritable icône dans son pays. Aujourd’hui, elle continue de lutter pour la cause des aborigènes. © FAUGERE/DPPI-SIPA

  • Lors compétitions
    18 /20
    Lors des compétitions,

    il refuse de combattre contre un Israélien, Ehud Vaks. L’Iran, qui soutient la cause palestinienne, récompense le geste du judoka en lui attribuant une prime versée normalement aux vainqueurs. © AFP/Jacques DEMARTHON

  • L’association demande aux pays boycotter Jeux
    19 /20
    L’association demande aux pays de boycotter les Jeux

    pour dénoncer la politique de la Chine en matière de droits de l’Homme. De nombreuses manifestations pro-Tibet éclatent un peu partout en Europe. A Paris, les heurts lors du passage de la flamme olympique sont violents. L’image d’une athlète chinoise en fauteuil roulant prise à partie lors de la manifestation choque l’opinion publique. © AFP PHOTO THOMAS COEX

  • Est-ce pour raisons économiques comme dit CIO
    20 /20
    Est-ce pour des raisons économiques, comme le dit le CIO,

    ou pour des raisons liées aux incidents de 2008 que la flamme en 2012 ne voyage qu’en Grèce et au Royaume-Uni ? Par ailleurs, l’Arabie saoudite envoie des femmes athlètes pour la première fois. Un signe d’ouverture ? © AFP PHOTO / CARL COURT