Et pendant ce temps...

Société,  Tunisie,  Afrique

Ramadan: les blessures opportunes du gardien de la Tunisie pour rompre le jeûne

Par Géopolis@GeopolisAfrique | Publié le 05/06/2018 à 15H39

Mouez Hassen
Le gardien qui se blesserait à l'heure de la rupture du jeûne © FABRICE COFFRINI / AFP

Les réseaux sociaux tunisiens s’amusent de l’exploit, par deux fois renouvelé, du gardien du but des Aigles de Carthage. Mouez Hassan aurait le don de se blesser juste à l’heure de la rupture du jeûne, permettant ainsi à ses coéquipiers de se sustenter et de reprendre le match avec plus de force.


L’intéressé n’a ni démenti, ni confirmé. La Fédération tunisienne n’a pas souhaité réagir. Le gardien de but des Aigles de Carthage, Mouez Hassen, aurait trouvé le moyen de rompre le jeûne avec ses co-équipiers: simuler une blessure à l’heure de l’Iftar (19h38 en Tunisie). Et par deux fois, contre le Portugal le 28 mai et contre la Turquie le 1er juin 2018. Deux matchs qui se sont soldés par une égalité parfaite (2-2). Au cours de la deuxième mi-temps, lors des deux rencontres, Mouez Hassen a réclamé l’intervention du soigneur, le temps que les autres Aigles se rendent sur le banc de touche pour boire de l’eau et manger des dattes.
 



La sélection tunisienne se prépare pour la Coupe du monde (14 juin-15 juillet) en plein ramadan (16 mai-14 juin). Sept pays à majorité musulmane ont été qualifiés pour la Coupe du monde 2018. Outre la Tunisie, les équipes d’Arabie Saoudite, de l’Iran, du Maroc, du Nigeria, du Sénégal et de l’Egypte font partie du voyage en Russie.  

Mouez Hassen ne sera pas obligé de simuler une autre blessure durant le Mondial. Le premier match des Aigles de Carthage, face à l'Angleterre, est prévu le 18 juin à 21h. Quatre jours après l'Aïd, fête qui célèbre la fin du ramadan.